Sweet Cream School
Le forum est actuellement en construction, les inscriptions ne sont pour le moment pas permises alors revenez nous rendre visite plus tard! Merci d'avoir visité notre forum et à très bientôt sur Sweet!

Sweet Cream School

Forum Yaoi NC-17
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Convoqué! [Ezequiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kälte Wynn

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 35
Localisation : Dans le congélo, les glaçons, ca fond

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Professeur de maintien dans une académie de dépravés *soupire*
Amoureux et en couple avec...: *regarde un éléphant rose à cul rouge voletter devant cette même fenêtre*
Caractère (résumé):

MessageSujet: Convoqué! [Ezequiel]   Mar 12 Avr - 7:29

Kälte poussa la porte du bureau de sa sainteté le directeur, après, on n'en doute pas une seule seconde, avoir tapé au préalable. Professeur de mœurs oblige, il ne pouvait pas ne pas taper, on n’en doute pas une seule seconde. Ainsi, il entra d’un pas posé, calme, maîtrisé, droit. La démarche qu’on a au travail peut parfois être assimilée à une démarche militaire, quand on y réfléchit bien. L’uniforme, c’est le costume, le salut militaire, ce sont les obséquiosités, mais les règles sont les mêmes, les sanctions se ressemblent aussi parfois.

- Vous m’avez fait demander ?

Kälte gardait un visage neutre, un ton posé, quoi que légèrement froid, bref, c’était le Kälte habituel, et ce deux fois plus en présence d’un supérieure hiérarchique direct. Kälte n’était pas un fanatique du respect des convenances, surtout quand il était inférieur à quelqu’un, mais il tenait à son poste, parce que la Sweet l’avait accueilli quand il avait besoin plus que jamais de prendre la fui…l’air.

Ainsi, il avait eu un soupçon d’inquiétude en voyant la note lui déclarant qu’il était convoqué dans le bureau du directeur. C’était la première fois qu’on lui faisait le coup, et forcément, il se demandait ce qu’il avait bien pu faire de mal du coup. Cela explique sans doute qu’il n’ait pas eu trop la tête à son cours, et qu’il n’ait même pas prit la peine de rétorquer froidement aux piques lancées par cette bête noire de grec durant son cours. Les profs sont censés tout faire pour tirer leurs brebies de l’ignorance. Avec Calyel, il avait renoncé, et surtout, il tentait de ne pas faire attention aux allusions, malheureusement pour sa défense bien fondées, du grec.

C’est ainsi qu’entra le professeur, calme, neutre, glacial et pourtant respectueux, Kälte dans toute sa splendeur quoi.

_________________

Une chose facile à avoir en décembre,
c'est du sang-froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-gakuen.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Convoqué! [Ezequiel]   Sam 16 Avr - 7:45

L'évaluation individuelle annuelle du personnel, un nom à rallonge, effrayant, stressant, et synonyme de mauvais moments à passer. Ezequiel Lamies, directeur de la célèbre Sweet Cream School se devait de faire passer ces évaluation à chacun des membres de son personnel. Cela lui prenait un temps fou. Aujourd'hui il s'attaquait aux professeurs, et à monsieur Wynn en particulier. Professeur de moeurs, aux excellents résultats, mais au contact humain déplorable. Dès les premières heures, l'aveugle l'avait fait convoquer dans son bureau, et fait renvoyer sa secrétaire. Aveugle depuis sa naissance, il avait souvent besoin d'assistance, mais se débrouillait au mieux le reste du temps.
Installé dans son fauteuil de ministre, il entendit les pas dans le couloir bien avant que Kälte ne frappe à la porte et ne vienne se présenter. Son sourire charmeur n'était en rien rassurant pour le professeur.

-Bonjour monsieur Wynn. Je vous ai fais venir afin de vous faire passer votre évaluation individuelle annuelle.

Ces simples mots faisaient frémir le pire des tyrans. Une mauvaise évaluation pouvait être synonyme de renvoie, de baisse de salaire, ou pire.

-Installez vous, nous allons commencer par un petit entretient. Ensuite nous irons sur le terrain.

Il s'enfonça un peu plus dans son fauteuil, stylo en main, prêt à noter. A vrai dire, des rumeurs couraient sur le professeur de moeurs. On l'aurait vu en compagnie d'un élève, et cela n'était pas tolérable. Le règlement l'interdisait, et même si tout le monde savait que certains professeurs se tapaient leurs élèves, Ezequiel ne le permettait pas. Et il comptait bien faire passer le message.

-Terminez-vous le programme ? Quelle est la moyenne de classe cette année ? Rencontrez-vous des difficultés à communiquer avec vos élèves ? Avez-vous des demandes concernant l'emploie du temps ou autres exigences administratives ? Est-ce que vous couchez avec un de vos élève ?

La dernière question lui arracha l'ombre d'un sourire. Heureusement qu'il était aveugle, mais la voix ne mentait pas. Kälte, cependant, était un maître dans l'art de dissimuler ce qu'il ressentait. Sa réputation le précédait, et ce n'était pas pour rien.

-J'ai entendu dire que vous aviez quelques difficultés avec un élève de troisième année. Monsieur Nëlys c'est bien ça ?

La bête noire des professeurs. Ezequiel ne comptait plus le nombre de fois où ce grec avait mis les pieds dans son bureau. Le directeur aurait pu le renvoyer, mais l'étudiant présentait d'excellent résultats, sauf en moeurs. Kälte devrait justifier de ces notes.
Revenir en haut Aller en bas
Kälte Wynn

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 35
Localisation : Dans le congélo, les glaçons, ca fond

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Professeur de maintien dans une académie de dépravés *soupire*
Amoureux et en couple avec...: *regarde un éléphant rose à cul rouge voletter devant cette même fenêtre*
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: Convoqué! [Ezequiel]   Ven 22 Avr - 23:34

Droit, bien policé, comme quelqu’un au garde à vous qui attendrait qu’on lui donne ses ordres et qu’on lui ordonne de disposer, Kälte fixait l’aveugle sans rien laisser transparaître. Il savait pourtant qu’il était aveugle, et que du fait, il n’y avait aucun effort à faire pour son apparence ou l’expression de son visage, mais c’était plus fort que lui, quand il n’est pas à l’aise, il se bloque totalement, que ce soit au niveau de la voix ou du visage. Il paraît qu’elle est glaciale, sa voix, dans ce genre de moments. Pour lui ce n’est pas le cas, mais après, l’appréciation de soi est toujours faussée.

- Soit.

Il ne savait strictement pas le moins du monde comment ce genre… d’évaluations annuelles du personnel pouvaient bien se passer. Pour lui, c’était la première fois qu’il en passait une, donc forcément, on pouvait entendre qu’il soit dubitatif en s’exprimant, après tout il ne savait strictement pas comment il devrait agir.

Ayant l’autorisation de s’assoir, il fit donc comme demandé. On peut deviner le budget d’une école rien qu’en regardant l’aménagement du bureau du directeur. Et surtout du confort des sièges « invités ». Et en l’occurrence, on pouvait se dire qu’il était tout de même assez élevé. Méfiant, comme se faire se doit en se genre de circonstances, il avait simplement hoché la tête en oubliant qu’il ne pouvait le voir, et attendait ses questions. Qui ne tardèrent pas à venir d’ailleurs. Comme une avalanche. Consciencieux, il y répondait au fur et à mesure, presque sans réfléchir comme lors de tests psychologiques.

- Pas encore, mais d’ici la fin du trimestre, ca sera fait, les premières années sont à quinze, les seconde quatorze et les troisième douze

Pour les troisième année, c’était en grande partie la faute de Calyel. Avec son quatre tout mouillé, il faisait baisser tout le monde, ce qui est justifié. Kälte répondait d’un ton calme et sans aucune intonation particulière. Un ordinateur en ferait de même, et peut être même avec plus de sentiments dans la voix que ce qu’il faisait actuellement.

- Il n’y a pas de difficultés particulières

Disons plutôt qu’il ne cherche pas à communiquer, nuance.

- … Je n’ai rien à réclamer, je suis très content de mon poste, est ce que je couche avec… PARDON ?!

Son cerveau extrêmement axé sur la chose, ca se voit, n’avait pas cru bon de traiter la question sur sa sexualité, ce qui avait expliqué qu’il n’y ait pas répondu, et se soit contenté de répondre d’un air parfaitement indigné. Pas sur le fait qu’on lui demande si il se faisait un de ses élèves, après tout c’était bien ce qu’il faisait, mais plutôt sur le fait qu’on lui pose ce genre de questions sur sa vie sexuelle. De plus, il pouvait répondre à ce genre de questions avec tout le calme qui soit, parce qu’il couchait avec Calyel en tant qu’homme à homme, et pas professeur à élève. Certes, c’est un tour de passe passe, mais un tour qui lui permettait de rester parfaitement calme et maîtrisé lorsqu’on lui posait ce genre de questions.

Pas contre, puisque le sujet se ramenait au grec, il se sentit sur la défensive. Pourquoi le grec juste après qu’on lui ait demandé si il se faisait un de ses élèves ? Ce petit braquage justifia le fait que sa voix soit encore plus froide et distante au moment de répondre.

- Je le crains, oui.

Devinant qu’il y aurait la question suivante concernant le fait que ce n’était pas normal qu’il ait quinze partout, sauf quatre en mœurs, il avait prit les devants pour expliquer par lui-même. Simplifions-nous mutuellement le travail.

- Le sœur Nëlys n’a strictement rien à faire de ma matière. Si seulement il avait un minimum d’intérêt, je suis sûr qu’il aurait d’excellentes notes, mais je ne peux pas donner de bonnes notes à quelqu’un qui monte au créneau dès que je lui pose une question ou qui dors pendant le cours ou les interrogations.

Ton froid, très très très froid, posé, calme, comme si il se contentait de lire la liste des courses pour ce soir. Question répondue, maintenant on attend la suivante et on essaie de faire un effort d’amabilité.

_________________

Une chose facile à avoir en décembre,
c'est du sang-froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-gakuen.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Convoqué! [Ezequiel]   Mar 26 Avr - 10:30

Le directeur nota toutes ces réponses soigneusement sur son carnet. Dans l'ensemble, monsieur Wynn obtenait d'excellents résultats. Un homme posé, professionnel, dont le seul défaut restait indéniablement sa froideur et son manque de sociabilité. Mais après, du moment qu'il faisait du bon travail, Ezequiel n'avait pas à le blâmer.
La dernière question fit littéralement bondir le professeur, et le rendit quelque peu plus "humain". Déstabilisé hein? Tant mieux ! C'était le but après tout. Cette réponse fut également notée, non sans un rire amusé du directeur. Aurait-il touché le point sensible ? Visiblement chez Kälte ce petit point se nommait Calyel. Il en fit un rapide tableau, chose qui ne fit que sourire davantage Ezequiel.

-Vous devriez vous montrer plus persuasif. Vos punitions sont connus pour être parmi les plus persuasive de l'école. Vous devriez pouvoir mater cet énergumène non ? Persuadez le.

Bien, maintenant que c'était dit, la suite. L'évaluation comprenait une partie sur le terrain, mais ne pouvant voir la chose par lui même et assister à chaque cours, Ezequiel avait tout prévu. Il ouvrit un tiroir de son imposant bureau et en sortit une petite caméra. Un véritable petit bijoux de technologie. Il confia le tout avec notice d'explications au professeur.

-Vous mettrez ceci dans votre salle de classe, que je puisse vous évaluer par la suite. Ce n'est pas bien compliqué à installer vous verrez.

Bien, la suite à présent. Sur la feuille qu'il parcourait de ses doigts, le directeur lu qu'il y avait un test psychologique à faire passer.

-Pardonnez mes questions, mais vous connaissez aussi bien que moi la réputation sulfureuse de notre école. Même si vous êtes irréprochable, je me dois de me renseigner. Bien alors, pas de relations avec un élève ? Vous savez que c'est interdit dans le règlement. Bien alors répondez à ce questionnaire s'il vous plait.

Il lui fit parvenir une feuille. Les questions allaient du plus simple, à la plus déplacée. Notamment le : "avez vous déjà fantasmé sur un de vos élèves ?" Bien entendu, personne ne répondait sincèrement à ces questionnaires, mais c'était pour la forme.
Revenir en haut Aller en bas
Kälte Wynn

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 35
Localisation : Dans le congélo, les glaçons, ca fond

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Professeur de maintien dans une académie de dépravés *soupire*
Amoureux et en couple avec...: *regarde un éléphant rose à cul rouge voletter devant cette même fenêtre*
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: Convoqué! [Ezequiel]   Mar 26 Avr - 11:01

Le rire du directeur lors de sa réaction pour le moins audible chez le professeur lui avait donné envie de lui faire manger son cahier, mais estimant que c'est un acte qui serait alors mal interprété, il s'était contenté de ne rien faire, rien dire, et se contenter de subir. Evidemment. Evidemment.... Evidemment qu'il ne faut pas coucher avec ses élèves, mais c'est pas de sa faute à lui, et honnêtement, il a plus l'impression que c'est l'élève qui lui cours après que l'inverse. Mais bon, parlons bien, parlons peu, il aura l'occasion de nier plus tard, et mieux, éviter totalement le sujet, c'est encore mieux. Bien que spécialisé dans l'art de ne rien montrer, et encore moins lorsqu'on ment, il préférait largement ne pas avoir à mentir, comme ca on évite de prendre des risques, n'est ce pas?

Mais bon, on parlait de Calyel. Si seulement l'autre savait que c'était la réponse à la question qui l'avait fait bondir, sans doute que le professeur n'aurait plus qu'à faire ses paquets et repartir en Allemagne. Notons que si jamais ca doit arriver, il se jettera dans la mer du nord avant. Plutôt mourir que de rentrer là bas. Tentant de rester calme, mais on pouvait quand même entendre une certaine tension dans sa voix quand on parlait du grec, forcément, il avait répondu.

- Je crains que non. Nëlys agit à la carotte, pas le bâton, et à moins de lui faire un numéro de danse orientale avant chaque cours, je n'arriverai pas à capter son attention pour une matière qui ne lui plaît pas et dont il ne saisit ni l'intérêt, ni l'utilité.

Certes, se descendre en flèche en même temps que son élève n'est peut être pas la meilleure manière de ressortir gagnant d'une évaluation, mais c'était quelque chose qui, chez Kälte était obligatoire: il refusait de prendre un engagement, ou seulement occulter une partie d'une information quand c'étaient ses compétences qui étaient mises dans la balance. Excès de zèle, mais personne n'est parfait.

Il prit la caméra avec précautions en hochant la tête calmement. De toute manière, un peu plus, un peu moins, il ferait avec. Ce n'était pas le genre à tenter de rendre ses cours encore meilleurs parce qu'il se savait observé. Il ferait comme d'ordinaire, et un point c'est tout.

Il retint difficilement un soupir de fatigue en prenant la feuille, et commença à remplir. Souffrez vous de troubles pathologiques? Non. Avez vous déjà traversé une période de dépression? Si oui, indiquez la durée et la date. Il y a six ans et pendant quatre. Avez vous des relations conflictuelles avec votre entourage? Non (il n'en a pas). Avez vous des relations conflictuelles avec votre famille? Oui. Avez-vous déjà fantasmé sur un de vos élèves? Oui.

C'est idiot, mais Kälte est trop honnête. Ayant terminé, il tendit la feuille au directeur, avec le stylo, la posa devant lui puisqu'il ne pouvait pas voir qu'il la tendait.

- J'ai terminé.

Et maintenant, ca allait être quoi encore? Serait-il autorisé enfin à fuir?

_________________

Une chose facile à avoir en décembre,
c'est du sang-froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-gakuen.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Convoqué! [Ezequiel]   Sam 30 Avr - 10:02

Les réponses à ce questionnaires se révéleraient être très intéressantes pour le directeur, il n'en doutait pas. Mais il se gardait la surprise pour tout à l'heure, quand sa secrétaire viendrait lui lui les indications données par le professeur de moeurs. Pour l'heure le cas tournait autour du problème Calyel. Un sourire tout bonnement effrayant s'afficha sur les lèvres d'Ezequiel.

-Un numéro de danse orientale dites vous ? Alors si je comprend bien, la carotte pour ce monsieur serait votre corps ?

Après tout il venait bien de dire qu'il devrait lui faire un numéro de danse orientale pour obtenir un minimum d'attention de la part de l'élève. Non ?
A vrai dire cette convocation n'avait pas pour seul but l'évaluation de Kälte. De toute façon elle serait excellente puisque le professeur obtenait toujours de très bons résultats. Il n'avait donc pas à s'inquiéter de cela. Non la vérité tenait en quelques mots glissés à l'oreille du directeur deux jours plus tôt : "Kälte a été vu en compagnie d'un de ses élèves." Le pire fut la suite : "Sortant d'un hôtel."
Dans une aussi petite ville, façon de parler, et avec une école aussi grande que la Sweet, connaitre qui fricotait avec qui était un jeu d'enfant. Les rumeurs allaient bon train, sur tout le monde. Pour l'heure Kälte avait été relativement épargné. Mais la réputation sulfureuse de son grec d'élève le précédait. Et le fait que le sieur Nëlys ait jeté son dévolu sur son professeur de moeurs commençait à être de plus en plus évident. Du moins pour celui qui connaissait parfaitement ses élèves. Et Ezequiel prenait un soin particulier à étudier chaque cas. Même si le plus souvent les étudiants chauffaient leurs professeurs, ceux ci devaient rester de marbre. L'enseignement avant tout. D'ailleurs peut être devrait-il aussi le rappeler à Ren. Mais ce dernier avait bien moins de conscience professionnelle que Kälte.

-Vous êtes un très bon professeur monsieur Wynn. Voilà pourquoi je tiens à vous rappeler encore une fois que la ligne ne dois jamais être franchie avec un de vos élève. Aussi entreprenant soit-il.

L'homme se redressa dans son fauteuil. Il rangea quelques papiers qui traînaient là, et prit un chocolat caché dans son tiroir. En enfant bien élevé, il en proposa un à Kälte.

-Il vous faudra passer un examen médical, comme tous les ans. Bien reprenons.

La secrétaire entra au même moment, en avance, saluant les deux hommes. Elle posa ses affaires puis vint près du directeur qui lui donna le questionnaire précédemment remplit. La jeune femme le lu à voix haute, et sur la dernière réponse, Ezequiel demanda avec tout le professionnalisme dont il était capable :

-Qui donc ?

Un interrogatoire dans un commissariat n'aurait pas été pire.
Revenir en haut Aller en bas
Kälte Wynn

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 35
Localisation : Dans le congélo, les glaçons, ca fond

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Professeur de maintien dans une académie de dépravés *soupire*
Amoureux et en couple avec...: *regarde un éléphant rose à cul rouge voletter devant cette même fenêtre*
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: Convoqué! [Ezequiel]   Sam 30 Avr - 10:20

Le professeur, loin de se démonter face à une telle réponse se contenta de hausser les épaules avec un détachement non feint.

- Pas spécialement mon corps. Il a bien plus intéressant à côté de lui, et nettement plus accessible. Je pensais plutôt à quelque chose de suffisamment inattendu pour qu’il cesse de traiter par le mépris le plus total ma matière.

Oui, le Kälte se défend bien, il faut le reconnaître, mais surtout il est persuadé d’avoir un corps des plus banals qui soient, pour ne pas dire totalement moche. L’auto dénigrement est devenu chez lui une seconde nature qu’il ne cesse de travailler au fur et à mesure que les jours avancent. D’un côté, il n’est pas compliqué pour lui de complexer, quand on voit tous les superbes Adonis qui l’entourent, et qui plus est dans la force de l’âge alors que lui voit déjà se profiler à l’horizon les promesses de la trentaine.

Il commençait sérieusement à se demander si il n’avait pas été convoqué ici pour qu’on pose des questions directement sur sa vie sexuelle. Loin de le faire paniquer, au contraire, ca l’agaçait. Il était assez grand pour faire ce qu’il voulait, d’une part, et d’une autre vu tous les gens qui se pendaient à son cou, on pouvait bien lui foutre la paix.


- Il me semblait être au courant, mais merci de cette piqûre de rappel, monsieur le directeur.

Si l’aveugle avait pu voir, il aurait ainsi admiré le sourire capable de faire geler l’enfer que jetait à présent le professeur à son supérieur hiérarchique. Calyel ne comptait pas, pour lui. Pas dans la mesure où il avait beau le fuir, il se faisait constamment rattraper et capturer. Et surtout, il n’y avait jamais rien eu dans l’école, il ne couchait donc pas avec un de ses élèves.

En gentil prof bien élevé, il n’accepta pas le chocolat offert. Jamais, au grand jamais il ne pactisera avec la hiérarchie, surtout quand la hiérarchie en question le cuisine comme un vulgaire morceau de viande à attendrir. Néanmoins, quand on lui parla de l’examen médical, il poussa un soupir parfaitement blasé et fatigué. Son père lui imposait un examen complet, toucher rectal comprit, chaque année pour le simple plaisir de l’emmerder. Ah ben c’est cool alors ! La prochaine fois qu’il le fait, il leur envoie les résultats, histoire de « leur faciliter la tâche », et qu’on ne le tripote pas plus de raison.

Voilà qu’on se mettait à lire le questionnaire. Et forcément, Kälte se dit que c’était une invasion de vie privée dans la mesure où ces résultats étaient censés rester confidentiels. Enfin… Ne disons rien. Et contentons nous de répondre.

- Aucune idée.

Ceci avait le mérite d’être honnête. En partie, puisque depuis quelque temps, cet empafé de grec occupait une petite partie majoritaire de ses rares fantasmes, mais sinon…

- Lorsque je m’ennuie, il m’arrive couramment de laisser libre cours à mes pensées. Et de voir des gens qui s’ébattent tous les trois cent mètres a fini par avoir quelques incidences sur ces mêmes pensées, ce qui fait que parfois, elles sont assez déplacées.

L’utilité d’avoir un monstre d’indifférence pour géniteur, c’est qu’on en fait de même pour ne pas faire une dépression par mois.

_________________

Une chose facile à avoir en décembre,
c'est du sang-froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-gakuen.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Convoqué! [Ezequiel]   Lun 2 Mai - 8:55


(bon tu m'excuse mais je voyais pas ce qui pouvait arriver de plus xD, pis mes idées vont pour notre autre futur rp)

L’entretient allait finir par couper court avec tant d’indifférence. De toute évidence monsieur Wynn était un professeur exemplaire. Mais il ne fallait jamais se fier aux apparences. Au moins Ezequiel n’avait pas à se soucier de ce problème puisqu’il était aveugle. Sa secrétaire, une jolie blonde et rare femelle de l’établissement, lançait quelques regards entendus au glaçon. Il lui avait tapé dans l’œil. Loin de se douter des nouvelles occupations de sa secrétaire, Laeticia de son prénom, le directeur passa un coup de téléphone au médecin de l’école. La conversation fut brève, autant que possible avec Charles.

-Votre visite médicale aura lieu vendredi à 15h15, soyez à l’heure.

Ceci dit, Ezequiel rangea le questionnaire dans un dossier portant le nom du professeur. Chaque membre du personnel, chaque élève, possédait son propre dossier. Il en prit un autre, bien fourni, portant le nom de « Nëlys » et le posa devant le professeur.

-Je vous autorise à y jeter un œil. Peut être trouverez vous ici quelques façons de dompter votre élève. Si vous ne voulez pas le consulter, libre à vous. Cet entretient est désormais terminé, je ne vois aucune raison de vous retenir plus longtemps.

L’aveugle se leva et raccompagne le professeur jusqu’à la porte. Il le ferait surveiller, parce que les rumeurs allaient bon train tout de même. Même si Kälte affirmait ne fantasmer sur aucun de ses élèves, il n’en demeurait pas moins qu’il avait été surpris dans un hôtel, en compagnie d’un élève. Et le directeur doutait que ce soit pour des cours particuliers. Avant de définitivement mettre le professeur, et sa caméra, dehors, Ezequiel cru bon d’ajouter :

-Vous devriez être prudent. On sait toujours tout ici. Et le fait que passiez quelques heures dans un hôtel avec un de vos élève ne passera pas inaperçu. Bonne journée monsieur Wynn.

Peut être se ferait-il mal aimer, mais il était de son devoir de protéger les élèves de la Sweet des envies mal placées des professeurs. Même si en l’occurrence, il s’agissait de l’élève qui draguait son aîné. Kälte se devait de résister. Et maintenant Ezequiel l’aurait dans le collimateur c’était plus que certain.
Revenir en haut Aller en bas
Kälte Wynn

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 35
Localisation : Dans le congélo, les glaçons, ca fond

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Professeur de maintien dans une académie de dépravés *soupire*
Amoureux et en couple avec...: *regarde un éléphant rose à cul rouge voletter devant cette même fenêtre*
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: Convoqué! [Ezequiel]   Lun 2 Mai - 19:37

Loin de remarquer les oeillades pourtant incendiaires que la secrétaire lui lançait, il avait hoché placidement la tête en sortant un agenda pour noter la date du rendez-vous dedans. Bon, il pourrait pas esquiver, donc. Pas grave. Plus vite ca serait fait, plus vite il serait débarrassé et on cesserait de l'ennuyer avec cette histoire absurde. Placidement, il avait jeté un oeil au dossier, avant de le repousser doucement.

- Je vous remercie, mais ces informations ne me regardent pas.

Par respect pour la vie privée de son élève, il ne pouvait se résoudre à la violer simplement pour étancher sa curiosité et sa soif de revanche. Si il devait apprendre des choses sur lui, il les lui dirait, mais il n'irait jamais fourrer son nez dans des affaires qui ne lui étaient pas destinées, ca, jamais. Sans oublier qu'il est toujours plus intéressant d'approcher quelqu'un quand il garde sa part de mystère intacte. Si on sait tout, il n'y a plus le moindre intérêt.

Attendez... Non! Non, il ne voulait SURTOUT pas l'approcher, lui! C'est dangereux, ca mord, ca griffe, et surtout, ca lè... HAEM. Bref. On approche surtout pas, ca pourrait être dangereux pour ses nerfs, et surtout pour sa libido en cours de réveil, on se demande pourquoi.

L'entretient étant terminé, il avait suivit le directeur qui le raccompagnait si gracieusement, mais il faut reconnaitre qu'il eut l'impression qu'une couleuvre glacée lui descendant le long de l'échine quand il lui parla d'un certain hôtel et d'un élève inconnu. Ca, ca voulait dire que les rumeurs ne s'étaient pas gênées pour se répandre. Sheise.

- ... Merci de votre sollicitude, Monsieur le directeur. Passez une agréable journée.

Et avec un calme qu'il était loin de ressentir intérieurement, il sortit donc de la pièce, caméra en main.

_________________

Une chose facile à avoir en décembre,
c'est du sang-froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-gakuen.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Convoqué! [Ezequiel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Convoqué! [Ezequiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Cream School :: Archives :: Vieux RPs-