Sweet Cream School
Le forum est actuellement en construction, les inscriptions ne sont pour le moment pas permises alors revenez nous rendre visite plus tard! Merci d'avoir visité notre forum et à très bientôt sur Sweet!

Sweet Cream School

Forum Yaoi NC-17
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A guy from nowhere

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vincent Alexanders

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: A guy from nowhere    Lun 28 Mar - 9:07


[Je poste ce topic ici par défaut, ne sachant pas vraiment où je pourrais le caser :/ N'hésitez pas à le déplacer]

Quand son père l’avait mis dans ce train, Vincent ne savait pas à quoi s’attendre. Où allait-il vraiment ? Qu’allait-il faire, seul, en arrivant ? Que deviendrait son père et la pâtisserie pendant ce temps-là ? Autant de questions, futiles peut-être, que se posait le jeune garçon, n’étant pas habitué à voyager, surtout loin de Keith, son cher père. Il était loin d’imaginer que son géniteur n’était pas forcément celui qu’il faisait croire qu’il était, et que les apparences pouvaient être trompeuses. Or et Chocolat, la pâtisserie où Vincent avait grandi, recelait plus de secrets qu’il ne pouvait l’imaginer. D’ailleurs, il ne le faisait pas. Pourquoi l’aurait-il fait ? Il avait toute confiance en son père, et c’était là sa plus grande erreur.

Le trajet en train était long, mais pas désagréable. Vincent était de ces garçons qui étaient capables de savourer un voyage mené lentement et sûrement, profitant du paysage et du très confortable luxe du train spécialement affrété. Evidemment, une angoisse ne le quittait pas, alors qu’il posait les yeux sur les plaines anglaises : cette école où il allait étudier la pâtisserie, pourquoi n’avait-elle pas plus pignon sur rue ? Vince ne remettait pas en cause la réputation d’excellence que son père avait dit qu’elle avait, mais aussi isolée ? Il y avait anguille sous roche, bien que Vincent n’imaginât pas une seconde la nature et l’ampleur de l’anguille en question.

Vincent Alexanders était un jeune garçon de dix-huit ans sans histoires, pas même d’amour. Vierge et pur de son corps jusqu’à son cœur, il n’avait jamais pensé aux filles – ni même aux garçons – trop absorbé qu’il était dans ses études. Il voulait être un fils parfait, pour donner raison à son père de l’avoir gardé et élevé là où sa mère l’avait lâchement abandonné. Vincent souffrait de cette absence, mais il préférait encore ne pas avoir de mère que de voir défiler les belles-mères. Son père n’était pas du genre à se caser définitivement, Vincent l’avait deviné très tôt : aussitôt qu’il serait vraiment adulte, il allait se remettre à caracoler, ça ne faisait pas un pli. N’empêche que pendant des années, il s’était tenu à carreau, sacrifiant sa vie personnelle pour élever son fils. Néanmoins, les affaires clandestines de Or et Chocolat nécessitaient que Vincent soit un peu moins candide qu’il ne l’était actuellement, ce qui expliquait que Keith l’ait inscrit à la Sweet Cream School, en fait. Il fallait l’endurcir un peu, le mettre au faîte des choses ‘interdites’, pour qu’il revienne meilleur pâtissier, mais surtout un peu plus ‘adulte’.

Vince n’avait aucune idée de où il mettait les pieds. Quand il sortit du train, immobilisé près de l’école et du village tout autour, le stress monta en lui, et sa main se crispa sur la poignée de la valise qu’il traînait derrière lui. Evidemment, personne pour l’accueillir. C’aurait été trop beau. Timide, mais résolument débrouillard quand il y mettait de la bonne volonté, Vince s’avança vers l’entrée de l’école, dont il trouvait le nom étrange. Il y avait de quoi, pour quelqu’un qui ignorait ce qu’il se tramait à l’intérieur même de ces murs !

Hélas, Vincent ne tarda pas à se perdre complètement une fois dans l’enceinte de l’école. Seul avec sa valise, il était incapable de s’orienter, et n’avait bien sûr aucun plan sur lui. Et quand bien même, il n’était pas sûr que ça aurait changé quoi que ce soit : Vince avait un sens de l’orientation quasi nul. Dépité, fatigué par le long voyage, il fit une pause et s’assit sur sa valise, au détour d’un couloir. Il espérait secrètement que quelqu’un vienne l’aide et lui indique au moins la direction des chambres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shigeru Ookido

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 07/03/2010

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Etudiant
Amoureux et en couple avec...: La Faucheuse sans doute ou pas aller savoir
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: A guy from nowhere    Lun 28 Mar - 14:20

Shigeru est assis sur une chaise en bois. Celle-ci semble avoir été utilisée assez souvent durant ces dernières années. Elle grince. Elle est bancale aussi. Et la pluie, la neige et autres intempéries sont passé par-dessus l’assise et l’on salement amochée. Son teint bois avait commencé à ternir à certains endroits, les plus protégés, tandis que les parties les plus à l’aire avaient carrément perdues leurs teintes et avait viré au grisâtre. Mais Shigeru n’en avait pas particulièrement quelque chose à faire en fait. Il avait eut le choix entre deux chaises, et l’une d’entre elle était recouverte de fiente d’oiseaux, alors le jeune homme préféra s’asseoir sur celle qui grinçait.

Il avait désiré venir ici pour se fumer une cigarette tranquillement. Aucune chambre ne lui avait encore été attribuée. Il devrait peut-être passer à l’accueil pour savoir s’il était enfin temps qu’il emménage. Bah ! Après sa clope.

Le garçon aimait bien cet endroit. Il n’était arrivé dans l’établissement que depuis quelques minutes et il savait que c’est ici qu’il voulait se retrouver, sur la terrasse au dessus du toit. D’ici l’on voyait tout. La rue, les gens, les commercent, le soleil et le ciel bleu, dégagé. Shigeru aimait bien ce genre d’endroit, car il appréciait être assis, tranquillement au soleil à regarder les gens passer. C’était un de ces loisirs qu’il avait et que l’on qualifiait souvent…D’inutile.

Il tira une bouffée sur sa cigarette, avala la fumée après l’avoie gardée quelques légères seconde dans sa bouche. Il sent alors la fumée traverser la gorge et s’enfouir dans ses poumons. Il ressent comme une pression, mais un plaisir aussi. Puis il recrache, et c’est l’extase. C’est la fin du geste. C’est la satisfaction d’une dépendance.

Pendant que la fumée blanche s’envolait voluptueusement dans l’aire Shigeru s’amusait à tripoter sa tignasse brune, enroulant l’une de ses atébas autour de son doigt. Il l’avait faite avec de la laine de coton et avait intercalé deux couleurs, du bordeaux et du vert kaki. Elle était vraiment très belle, mais le garçon avait l’habitude d’en faire. Il en avait confectionner un certains nombres pour ses amis et en possédait lui même de très nombreuses à une époque. Et c’est en rependant à cela qu’il se revoyait dans les rues. Il ferma lentement les yeux, ses mains pendantes dans le vide, sa cigarette tenue à bout de doigts fébriles. Puis l’image apparaît. Lui, assis sur le trottoir, le dos appuyé contre la façade de la gare. Il est entouré que quelques personnes, tous ses amis de l’époque. Il a au moins une vingtaine d’atébas dans ses cheveux sales et décoiffés. Depuis combien de temps n’avait-il pas prit de douches ?

Un petit sourire s’inscrivit alors sur son visage creux, et ses yeux se rouvrirent, sa cigarette toucha ses lèvres avant de s’y coincer. Il tira une bouffée, avala la fumée et recracha dans un long souffle d’apaisement, mais peut être aussi de fatigue.

Le voyage en train jusqu’ici avait été très long et très dure. Le jeune homme avait assez d’argent pour s’acheter une voiture, et même s’il en avait il n’était même pas encore détenteur d’un permis de conduire. Durant toutes les étapes de sa vie il n’avait pas vraiment eut le temps de chercher à apprendre la conduite. Il n’en voyait pas vraiment l’utilité à l’époque où il faisait la manche pour survivre.

Durant son voyage, Shigeru avait prit soin de s’installer dans une cabine entièrement vide. Il chercha un moment, ne trouvant que des cabines remplies de gens qu’il ne voulait pas voir. De grosses femmes qui prenaient toutes la places. Des enfants hurlants, des couples à la libido débordante. Puis cette cabine, vide. Huit sièges entièrement vides. Il s’empressa d’y entrer et referma la porte, ainsi que les rideaux, derrière lui. Il posa enfin sa valise sur la grille au dessus des sièges et s’installa confortablement, prêt pour un voyage qui devait durer toute une nuit.

Et ce voyage s’avéra malheureusement très laborieux. Car alors que le garçon arrivait enfin à trouver le sommeil, une famille d’israélien entra dans la cabine. Elle était constituée d’une femme, de son mari et de leurs cinq enfants. Ils étaient très bruyants, normal c’étaient des enfants. Et qui dit grande famille dit beaucoup de valise. Alors, Silas se résigna à n’utiliser plus qu’un seul siège et tenta de retrouver le sommeil au milieu de tous ces cris et pleurs. Mais c’était peine perdu, et quand il décida d’abandonner le train stoppa sa route avant que le conducteur n’annonce un problème sur la voix qui forçait le train à s’arrêter pour au moins une heure.

Comme la plupart des passagers Shigeru se précipita à l’extérieur du train et se roula une cigarette qu’il s’empressa d’allumer et de savourer. Il était trois heures du matin et le train ne partirait pas avant une heure. Certains bars étant encore ouverts le garçon s’y dirigea et prit un café pour rester éveiller jusqu’au départ du train. En l’espace d’une heure il eut le temps d’en consommer trois et de fumer cinq cigarettes, de façon à remplir son manque de nicotine avant le grand départ.

Il paya la note et retourna au train qui repartit avec plus qu’une demie heure de retard.

Le voyage se passa alors dans un espace encombré et bruyant et Shigeru passa pratiquement une nuit blanche. A l’arrivée notre garçon pris la direction d'un gros engin qui était autre que son véhicule sous le regard de certains gars et il se mit a sourire en voyant aussi des filles, puis Shigeru monta dedans pour prendre la direction de l'école et ne mis pas longtemps pour arrivé en entrant après dedans et marche dans les couloirs. Le jeune homme croisa un mec sur le coin d'un des murs et le regard un peu surpris sur la personne, mais il se devait quand même de lui parler étant donner qu'il a plus l'air perdu et surtout nouveau quand on regarde sa valise.

"Salut, on dirait que tu a l'air nouveau et perdu, peux être que je peux te venir en aide étant là depuis longtemps. Enfin, si on peux le dire comme ça bien entendus, oh et je me nomme Shigeru."

Il lui tendit la main a la suite par pur politesse, puis attendit devant lui a présent une réponse ou un signe de sa part justement même si n'était pas presser et en même temps Shigeru remarque qu'il est proche d'une fenêtre qui donne sur le parking ou se trouvais sa voiture, mais bon sans vraiment aucun rapport avec le moment là.

(La Voiture : http://blogs.laprovence.com/comptes/SPL/public/.hummer_m.jpg )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Alexanders

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: A guy from nowhere    Mer 30 Mar - 21:59

Perdu, fatigué, Vincent s’était arrêté dans un couloir pour s’asseoir sur sa valise. Il espérait juste que quelqu’un passerait par là, et lui viendrait en aide. Il n’y avait donc pas de plan dans cette école ? Qu’il n’y ait pas de comité d’accueil passait encore, mais qu’on ne puisse pas s’y retrouver… ! A moins qu’il ne s’agisse juste de la boussole intérieure de Vincent, qui était complètement foireuse ? Mouais… il ne faisait pas spécialement preuve de mauvaise foi, comme garçon, mais quand il était franchement à bout de nerfs, ça pouvait lui arriver. Comme maintenant, en fait.

S’il fumait, il aurait certainement fumé un paquet d’un coup, mais hélas, Vincent était un garçon sage : il ne buvait pas non plus d’alcool, et il était vierge. Keith l’avait bien élevé, dans le respect et l’amour du travail et de l’effort, mais il avait merdé dans les proportions. Vincent était juste TROP bien élevé. Il était à la limite du niais, du tout mignon. Il était naïf, presque stupide. Il lui manquait cette force de caractère qui était propre à ceux qui avaient vécu. Vincent ne faisait que sortir de sa bulle en venant à la Sweet Cream School. Et il n’allait pas être déçu.

Mais voilà, pour l’instant, il était bloqué à cause d’un défaut de fabrication qui lui interdisait de pouvoir se repérer dans un endroit inconnu. Et même connu, il lui fallait parfois des mois pour arrêter de se perdre sans arrêt. Assis dans un couloir, il se demandait bien ce qu’il allait pouvoir faire, quand un garçon d’à peu près son âge apparut soudain.

Vincent sursauta, un peu surpris, mais afficha de suite un sourire poli et affable. Il était également très reconnaissant à quelqu’un de venir lui parler, et peut-être, de venir l’aider. Le garçon en face de lui avait l’air un peu plus vieux, ou du moins, plus à l’aise que lui. En même temps, ce n’était pas difficile. L’inconnu se présenta donc, avec une courtoisie énergique qui rassurait Vincent. Ce dernier lui rendit donc la politesse :

« Je m’appelle Vincent. Et oui, je viens d’arriver… et je suis déjà complètement perdu. »

Il baissa la tête, honteux. Pourtant, ce n’était pas grave d’être égaré lorsqu’on arrivait dans un endroit inconnu : avec de la persévérance, on arrivait toujours à trouver quelqu’un qui indiquait le bon chemin. Espérons que pour Vincent, Shigeru était la bonne personne. Pour le chemin hein ! Pas pour autre chose… Enfin, on n’y était pas encore quoi.

« Tu peux m’aider à trouver où je dois aller en premier… ? Les nouveaux inscrits… et pour la chambre et tout… »

Pas de doute possible : Vincent stressait à mort. Il tremblotait, ne sachant quoi faire alors que le père sur lequel il comptait tant était à des kilomètres de lui. Ici, il était seul avec lui-même, et devait se maîtriser : il devait au moins essayer de compter sur lui-même, une fois de temps en temps. Se sentant perdre son calme, il respira bruyamment, en tentant de garder une certaine sérénité. Il allait passer pour fou pour Shigeru, mais tant pis… D’ailleurs, pour créer une diversion, Vincent demanda sur le ton de la conversation :

« Et tu es là depuis longtemps, toi ? »

En réalité, ça voulait dire : est-ce que t’es là depuis assez longtemps pour me conduire au bon endroit sans me promener inutilement ? Mais bon, pour ça, il fallait un traducteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shigeru Ookido

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 07/03/2010

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Etudiant
Amoureux et en couple avec...: La Faucheuse sans doute ou pas aller savoir
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: A guy from nowhere    Jeu 31 Mar - 8:03

Il était donc très vite arrivé dans un couloir ou se trouvais un très beau garçon, mais Shigeru se devait de penser a autres choses pour pas se donner des espoirs et ensuite un mur, enfin le jeune garçon qui était en face de lui était vraiment perdu et même sans demander sa peux se voir dans ses yeux qui fut confirmé quand se garçon nommé Vincent lui dit sans trop attendre. Shigeru garda toujours son sourire pour ne pas lui faire peur, après tous pourquoi être de mauvaise humeur ou autres choses dans le genre et donc il le regarde encore un peu sans lui donner de réponse a sa présentation, mais il ne mis pas trop de temps non pus.

"Ravi de faire ta connaissance alors, puis j'avais bien remarqué que tu avais l'air perdu et encore une chance que suis passé par là."

Shigeru se mis contre le mur a coter de Vincent sans reprendre la parole étant donner qu'il attendait, ouais que notre ami lui parle ou demande autres choses pour l'aider et se qui fut quand même assez rapide, mais Shigeru ne répondit pas encore de suite pour sans doute une raison de lui faire peur même si ne voulais pas vraiment se genre de choses, il tourna alors la tête vers lui pour le regarder dans les yeux a présent en parlant d'une voix toujours douce et calme.

"Si tu veux, il te faut passé par l'accueil pour demander ta chambre et aussi ta classe et les cahiers qu'il faut que tu possède, après tous l'école te fournit bien entendus se genre de chose. Enfin, j'espère que tu aura une chambre avec une personne sympa étant donner que tous ne sont pas aussi mignon et doux que toi en tous les cas, enfin moi j'ai personnes dans la mienne et me demande pas pourquoi."

Le jeune homme ne voulais pas faire peur a son compagnon de couloir sur son cas, après tous il disait vrai que ne savais pas pourquoi se retrouve seul depuis des mois, enfin il se remit droit en écoutant une question encore et le regarde toujours dans les yeux pour le rassuré après avec une réponse.

"Je suis là depuis quelques années, donc rassure toi que je vais bien t'aider et pas te dire que je ne sais pas."

Shigeru alla vers la fenêtre pour regarder le ciel, puis attendit que le beau Vincent réponde ou fasse un signe ou geste aussi pour y aller.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Alexanders

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: A guy from nowhere    Mer 6 Avr - 21:35

Oui une chance ! Vincent aurait pu attendre longtemps comme ça, si seulement Shigeru n’était pas passé par là. Le jeune homme était paniqué, et ça devait se lire sur son visage quand il se leva pour saluer son sauveur.

« Je sais pas combien de temps j’aurais du attendre si tu n’avais pas été là… ! »

Vincent esquissa un sourire gêné, un peu nerveux. A vrai dire, il était fatigué, et il n’avait qu’une envie : se poser dans un lit et y dormir pendant quelques heures au minimum. Il demanda donc à Shigeru ce qu’il devait faire en arrivant, puisqu’il était tout nouveau dans l’école. La réponse fut claire, bien qu’il manquât à Vincent un plan pour pouvoir se repérer. Il avait de demander où était l’accueil, mais il faillit s’étouffer en entendant Shigeru le qualifier de ‘doux et mignon’. Il n’était pas en train de le draguer là quand même ? Non c’était impossible, il ne le connaissait même pas !!! Néanmoins, Vincent ne put s’empêcher de rougir. Il ne pouvait malheureusement pas désentendre ce qu’il avait entendu.

« Et… euh… l’accueil… il est où ? »

Histoire qu’il l’y emmène et qu’il le laisse tranquille ensuite. Oh, il ne fallait peut-être pas y compter, mais Vincent espérait tout de même. Ce n’était qu’une mauvaise surprise en arrivant, tout le monde n’est pas comme ça, tout le monde ne drague pas les personnes du même sexe sans se renseigner sur leur préférence ou… Les pensées de Vince s’entremêlèrent, tant et si bien que lui-même ne s’y retrouvait plus. De toute façon, qu’elles étaient vaines, ces pensées ! Il partait du principe qu’il était dans une école ‘normale’ mais la Sweet Cream School n’est décidément pas conventionnelle.

Vincent avait quand même demandé si Shigeru était dans cette école depuis longtemps : ce dernier lui répondit que ça faisait déjà plusieurs années. Donc oui, il devait quand même connaître les locaux. Enfin, les principaux. Vincent se souvient de son lycée, tellement grand et à l’architecture si retorse qu’il trouvait des raccourcis et de ‘nouveaux’ escaliers trois ans après son admission.

« D’accord. »

Répondit-il simplement. Il n’allait pas lui renvoyer l’ascenseur en précisant qu’il était nouveau : déjà ça se voyait, et en plus, il le lui avait déjà dit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shigeru Ookido

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 07/03/2010

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Etudiant
Amoureux et en couple avec...: La Faucheuse sans doute ou pas aller savoir
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: A guy from nowhere    Mar 19 Avr - 6:33

Shigeru avait de la chance de pouvoir aider une personne, mais d'un autre coter sa ne le change pas vraiment étant donner qu'il est une personne qui a toujours aimer venir en aide, enfin pour l'instant notre garçon se contente d'entendre la réponse de Vincent sans pour autant le quitté des yeux, puis garda un sourire par la suite pour attendre une fois de plus dans le plus grand silence profond. Il ferma même un moment les yeux pour chercher sans doute quoi dire ou profité du silence présent en cette instant précis, puis tourne un peu la tête vers Vincent et lui fit a présent face pour reprendre la parole d'une voix très calme et douce comme un ange, après tous Shigeru se veux comme ça et rien d'autres.

"Je suis peux être ton nouveau ange gardien quand tu es arrivé ici, enfin moi je dis n'importe quoi depuis un moment que tu dois me prendre pour un malade."

Le jeune homme rigole un peu en marchant un moment, puis se retourne vers son nouvelle ami bien entendus ou presque sa dépendra de Vincent pour l'entendre répondre au sujet de l'accueil, mais avec du rouge sur le visage qui le rend encore plus sexy et Shigeru retourne vers lui pour prendre sa valise et de l'autre main la sienne pour le conduire, après tous passer encore un peu de temps avec lui sa serais pas si mal. Il allait donc le conduire vers l'endroit en question et après a sa chambre en espérant vraiment que sa pourrais tombé sur la sienne, enfin faut pas non pus rêver ou peux être si un peu, Shigeru ne parle pus trop et marche a une bonne allure sans trop savoir si la main dans celle de Vincent ne le dérange pas et finalement arriva a l'accueil avec juste une personne dedans.

"Te voilà arrivé, donc tu demande se que je t'es dis et la personne te donnera les affaires et le numéro de ta chambre, puis si tu sera seul ou pas dedans car après tous il se peut que tu tombe dans une chambre déjà occupé."

Il posa par la suite la valise de Vincent proche d'un banc et s'assit a coter, puis Shigeru attendis tranquillement que Vincent va voir la fille de l'accueil sans trop se soucier du reste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A guy from nowhere    

Revenir en haut Aller en bas
 

A guy from nowhere

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Cream School :: Archives :: Vieux RPs-