Sweet Cream School
Le forum est actuellement en construction, les inscriptions ne sont pour le moment pas permises alors revenez nous rendre visite plus tard! Merci d'avoir visité notre forum et à très bientôt sur Sweet!

Sweet Cream School

Forum Yaoi NC-17
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Torture en toute musicalité [PV Naooooo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atsuhiko Tahoshi

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 04/03/2010
Age : 25
Localisation : Dans un tonneau d'hydromel...

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Etudiant... héhé... ça va bouger dans la Sweet..
Amoureux et en couple avec...: son propre célibat.
Caractère (résumé):

MessageSujet: Torture en toute musicalité [PV Naooooo]   Dim 27 Mar - 1:19

~ Absence courte et musicale.. Envie toujours reniée... Besoin sec, nouveau.. ~
Renaissance.
---

"- Quelle merveilleuse journée... !"

C'était la première phrase qu'avait pu sortir de la bouche d'Atsu une fois viré de son cours de cuisine.. Phrase toute anodine habituellement, mais qui ici, se voyait éprise d'une pointe d'ironie, puisque justement, le jeune élève, s'était fait jeté avec perte et fracas du cours auquel il devait participer, pour faute d'une absence non justifié, et que le garçon n'avait pas désiré expliquer.
Ainsi commençait une bonne journée.. Après le doux et dur réveil, l'épreuve de la douche glissante, les tentations de sécher pour différentes raisons... Voilà qu'il se retrouvait à ne pas pouvoir suivre un cours. Pour lequel il avait du braver toutes ces contraintes. La vie est vraiment injuste..
Il devait donc, seul, parce que le prof n'avait, évidemment, pas confiance, rejoindre le secrétariat, justifier son absence, et revenir gentiment en cours avec son autorisation comme un gentil et appréciable petit élève soumis..
Sauf que non.
Au lieu d'aller tout droit à son objectif, l'adolescent rejoint quelques de ses amis qu'il avait croisé dans les couloirs, ceux-ci attendaient face à une porte de bois sombre, leur professeur, qui d'ailleurs, se faisait attendre. La conversation s'engagea alors dans l'espace illuminé par de fines et brillantes fenêtres soigneusement travaillés. Atsu n'était pas bien pressé, l'instructeur de sa classe aurait du être plus poli et plus respectueux envers lui, lorsqu'il avait gentiment envoyer paître pour une simple et bête formalité comme une absence. Le jeune s'amusait à parler de tout et de n'importe quoi, pensant qu'il pourrait éviter l'ultérieure confrontation avec le secrétariat, mais c'était sans compter l'arrivée à la fois nonchalante et précipitée de l'enseignant qui était censé faire cours à ses amis présents face à la belle porte de bois sculpté.
Les élèves durent alors rentrer dans la salle, et Atsu se retrouva une nouvelle fois tout seul. Il n'avait en fait, rien d'autre à faire, et n'avait pas son matériel, resté dans la salle de cours. Il préféra alors partir pour son peloton d'exécution, histoire d'éviter d'avoir plus d'ennuis que ce qu'il avait déjà. Ses pas le dirigèrent d'eux même sans qu'il eut à réfléchir à la destination, dans sa tête, se déroulait une toute autre scène que le morne paysage que lui offrait les couloirs richement décorés, mais qui, à force de temps, finissait par gagner en monotonie. Le jeune Atsu essayait de se trouver une excuse pour éviter d'avoir à expliquer la véritable raison de son absence. Dans cette école, tout se savait, et le motif de sa disparition ne devait absolument pas être connu par qui que se soit ici. Sa réputation en prendrait un sérieux coup, tout comme cette fausse popularité dont il n'était pas victime.

* Gonna get you, you're the talk of the town, losing control now. And I won't come back down. And I hope you come dawn.*


Plus il se rapprochait de sa destination finale, plus le sang battait à sa tempe. Quel mensonge probable et réaliste pourrait-il conter au très cher secrétaire.. La musique pulsait et son cœur en jouait le rythme. Cette mélodie n'était que dans sa tête, comme la plupart des fois où Atsu marchait seul, mais là, elle avait une certaine vertu, un moyen de le préparer, une façon d'échauffer son corps à jouer avec les mots et la vérité. Jeu auquel il allait de s'adonner dans les quelques minutes suivantes...

* She's dancing with the star, living in the sky with diamonds *


Le garçon était maintenant dans la partie administrative de l'école, la musique résonnait toujours dans sa tête quand il se retrouva devant la porte de son bourreau. Les paroles prenaient petit à petit leur sens premier.
Qu'est ce qu'il aurait aimé s'enfuir dans les étoiles lui aussi, prendre plaisir au milieu de ces milliers de diamants en totale et immortelle brillance. Juste maintenant, juste avant d'entrer dans cette salle, où la torture psychologique serait des plus hautaines...
Mais il n'avait plus le temps aujourd'hui, son paradis de lumière et de sens avait pris la fuite, et rien ni personne ne l'avait guidé à nouveau dans la trace de ses mêmes sens pour le retrouver au milieu des draps de la nuit elle même..

* She hold the key in her hand, reflection in the mirror's her best friend *


Sa main avait sèchement frappé à la porte, et descendant maintenant jusqu'à la poignée. Suivant la forme du métal courbé, Atsu appuya sur le cuivre, et poussa le mur de bois face à lui. La salle qui s'ouvrait alors à lui, lui semblait bien plus grande que dans la plupart de ces souvenirs.. Une femme était à un bureau, et face à elle, des élèves attendaient leur tour pour voir le secrétaire. Son bureau personnel et insonorisé se trouvait au bout du couloir qui le joignait à cette salle d'attente.
Donnant son nom et quelques brèves explications à la secrétaire du secrétaire, l'adolescent s'installa sur une chaise vide, saluant d'un simple et silencieux signe de tête les autres futurs proies de l'homme au bout du couloir. Il n'eut cependant aucune réponse, et se tourna vers la fenêtre. Celle-ci ne donnait pas sur l'extérieur et la pelouse resplendissante de l'école. Non, elle ouvrait sur le parking extérieur gonflé par le goudron et la chaleur neuve, rare et printanière de cette fin de mars. Face à ce fade spectacle, le regard du jeune adulte revint à la porte qu'il avait poussé un peu plus tôt, et il observa le couloir, cherchant à mettre fin à cet ennui qui le gagnait de plus en plus, et l'accablait de sa présence..

* And that girl loves danger, but she don't know when to stop *


Cette pulsion, ce rythme, il se répétait sans cesse dans sa tête, mêlé à l'intolérable vacarme extérieur qui ne faisait que troubler l'harmonie de cette musique. Son observation de la porte et du passage qu'il avait emprunté quelques minutes plus tôt s'arrêta quand les yeux d'Atsu se fermèrent, laissant la douce pression de la mélodie l'envahir. Il sentait ces petits fourmillements au bout des doigts, ces picotements dans les hanches... Ce besoin de danser de nouveau le prenait encore en toujours.. Et ce n'était jamais le moment.
Quelque chose stoppa alors tout le mouvement. Un rythme différent brilla dans sa tête, un son plus sec, plus plat. Un bruit de pas qui ne cesse, une démarche presque féline, sans la douce légèreté qui l'accompagne. Rouvrant les yeux, Atsu distingua une ombre se mouvant en direction de la salle où tous attendait.. Qui serait le nouveau venu?
Et qui qu'il soit, ferait-il se qu'attendait le garçon?
La musique n'était plus qu'un bruit de fond, seule l'impatience maintenant demeurait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Torture en toute musicalité [PV Naooooo]   Dim 27 Mar - 10:41

Malgré le soleil brulant qu'il y avait dehors et que je pouvais sentir sur ma peau a travers les rideaux, mon envie de rester au lit était immense. Mais il fallait pourtant que je me lève, pour assister à ma dernière journée de cours ! Eh oui grâce à ma rencontre avec le directeur du lycée, tous mes problèmes allez être résolue ... d'ailleurs j'ai encore rêvé de lui cette nuit. Je pris ma tête entre mes mains et frappa celle-ci de la paume de mes mains me répétant que je ne devais surtout pas faire de bêtise. Oui car si ça continue comme ca ... je vais tomber amoureux moi je le sens. Bref ! Il fallait donc que je me prépare, je me levais titubant et me dirigea vers mon armoire. La chambre d'hôtel dans laquelle je loge grâce à Lies était devenue ... comment dire ... enfin ça ressemble plus trop à une chambre quoi. Je soupirais me disant que je devrais vite me trouver un compagnon, il faudrait qu'il sache faire la cuisine, qu'il aime le chocolat ! . Qu'il soit aussi ordonné, mais je crois que la chose la plus importante c'est surtout qu'il m'aime et prenne soin de moi. Je me figeais et éclatai de rire, voila que je deviens romantique ! Mon esprit repenssa ensuite au directeur, est ce qu'il me conviendrait ? ... Raaa voila que je recommence ! Je m'efforçais à ne plus y penser et commençai à m'habiller. Un jean délavé et troué (comme tout ceux dans mon armoire) un t-shirt gris et noir rayé et des baskets . Je n'ai pas vraiment de style, mais bon les fringues non jamais étaient mon point fort. Pas de déjeuner ce matin, je n'ai pas très faim. Je sortis donc de ma chambre puis de l'hôtel et pris la direction du lycée. Plus je me rapproche du lycée et plus mon coeur se serrer, arriver enfin à destination, j'allai directement à la salle de cours où devait se passer ma première heure de torture. C'était cours d'anglais ... shit j'ai horreur de sa en plus le prof je l'aime pas. Je rentrai dans la salle me faisant tout petit, j'avais l'habitude de souvent sécher son cours. Ce que je redouté arriva ...

prof d'anglais: - Tiens tiens ! Mais qui voila dans mon cours ! Monsieur Kaon ... ça fait un moment que je ne vous ai pas vu !

-... Uhm .. Oui et ?

-''Et'' vous dite ? Eh bien .. et vous allez sortir dessuite, je ne vois pas pourquoi je devrais vous accepter dans mon cours alors que depuis le début de l'année je ne vous ai vu que deux fois !

- Et bien si vous ne me désirez pas je m'en vais ! .. My lord ...

Je me levai et lança un regard sombre au prof qui fit un pas en arrière. La journée débute bien ! .. Bon eh bien et si j'allais passer le bonjour au directeur ? Le problème c'est que pour sa je dois aller voir le secrétaire avant ... et je sens que lui aussi va me remonter les bretelles. Mais bon au point où j'en suis ! J'allai donc jusqu'au secrétariat, je rentrai dans la pièce et explosai de rire. Le monde qu'il y avait ! Décidément je ne suis pas le seul " rebelle " de la sweet alors ! .. enfin je m'en douté un peu mais je dois dire qu'aujourd'hui il y avait vachement de monde convoqué. Mon regard parcouru la pièce, et s'arrêta sur un type plutôt charmant, nos regards se croisèrent, car lui aussi me fixé. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi il me regardait comme ça, j'ai un truc sur la figure ? Je passai ma main sur mon visage et soupirai. De toute façon je m'en fiche. La dame de al salle d'accueil me demanda ce que je souhaitais, je lui répondis donc.

-J'aimerais voir le directeur, c'est possible ?

-Je suis désoler mais il est absent aujourd'hui.

-ah bon .. eh bien merci quand même ..


Déçu et inquiet, je me demandais bien pourquoi il n'était pas là. Bah il avait peut-être un rendez-vous à l'extérieur. Mon regard se posa de nouveau sur le gars de tout à l'heure, il continue de me fixer, ce qui m'irrita légèrement, je m'avançai vers lui les mains dans les poches de mon jean et lui dit d'une voix légèrement irritée.

-Pourquoi tu me fixes comme ça ? je t'ai fait quelque chose ? ... hu .. a moins que tu soit tombé sous mon charme ?

Dis je en rigolant, et en prenant une posture de top modéle, j'attrapa une chaise et m'assit sur celle ci en face du type. Je le fixais intensément a mon tour, restant un instant comme sa et finie par soupirer.

-J'ai rien à faire alors si sa te gêne pas je vais te faire chier un peu ok ?!
Revenir en haut Aller en bas
Atsuhiko Tahoshi

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 04/03/2010
Age : 25
Localisation : Dans un tonneau d'hydromel...

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Etudiant... héhé... ça va bouger dans la Sweet..
Amoureux et en couple avec...: son propre célibat.
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: Torture en toute musicalité [PV Naooooo]   Dim 1 Mai - 23:03

Ça y était, une première approche, elle avait mis du temps à se mettre en place, mais c'était maintenant, là, durant l'instant présent, qui bien qu'il n'existât pas, se matérialisait durant ces quelques secondes.
Alors comme ça il se pensait à ce point irrésistible? La plupart des garçons de cette école aurait répondu à l'affirmative à cette question ironique, mais pas forcément sincèrement, plus par intérêt... Les quelques secondes qui suivirent la question, les yeux d'Atsu s'empourprèrent d'une lueur moqueuse, bien que lui même ne soit pas un idéal de beauté, et que l'autre y ressemblait déjà un peu plus, il voyait ce genre d'interrogation plus comme un moyen de rire, qu'une sérieuse question rhétorique. Sa position de top modèle le fit même sourire, mais c'était de la moquerie intérieure plus qu'autre chose. Le jeune adulte ne prit pas la peine de répondre au questionnement, et passa en revue les atouts de l'homme face à lui.. Oui, il matait, et la nouvelle mélodie toujours résonnante dans sa tête ne l'aidait pas à s'arrêter.

* Do you know who I am? Good neither do I.. Got nothing to say. But if you pay me I can play the fool...*

Pulsation sourde et dure dans sa tête, un peu comme dans ces boîte de nuit, où le son fait résonner les murs, et trembler les gens. Où la musique n'est plus, où il ne reste que cette transe, ce mouvement uniforme, cette orgie asexuée.
Le beau gosse face à lui se déroba à sa vue, durant quelques secondes, le temps de se prendre une chaise et de s'installer, pour recommencer à parler... Atsu n'était pas le genre de personne à admirer un homme jusqu'à baver à ses pieds, il avait son orgueil, sa fierté masculine, et il regardait à présent l'objet de sa séance de matage, comme un jouet.

* Prostitution is a revoloution, you can hate me, after you pay me. My submission is your addiction... *

Son cœur bombardait ses veines de ses pulsations lourdes, menées par la musique, et quoi que puisse dire l'autre, peu de choses arriverait compréhensible au cerveau du jeune... Si ça lui faisait plaisir de parler, pourquoi pas..
Ce monde basique et imbécile, où les moindres notions de partage et de plaisir était bafouée par l'Homme n'attirait pas le garçon, et son peuple non plus. Ils étaient tous pareil, tous identique au fin fond d'eux même. Terrorisé par un manque de quelque chose, un jour. Attiré inexplicablement vers un impossible et y croire. Tout cela n'était pas pour Atsu. Et les jeux de ces garçons, de cette école, qui l'attirait inexplicablement, n'était que son impossible à lui. Il ne changerait décidément jamais.

* Do you remeber when the only that mattered was taking time for the things that you love? *


Boum, Un, Deux, Trois. Boum, Un, Deux, Trois.
Rythmer son corps sur le rythme de ses pensées, calquer ses envies sur la vitesse des paroles, recopier les différentes tonalités dans le mouvement imperceptible de ses doigts, qui battait une pulsation inexistante et irréelle.

"- Tu veux me "faire chier" ? Ça fait longtemps que personne ne m'avait embêté ni accosté comme tu le fais... Ça me plaît... Fais toi plaisir..!"

La lueur dans les perles bleutés de l'adolescent avait changé, elle n'était plus moqueuse, plus admirative, elle brillait d'une tristesse muée en amusement, d'un sentiment de solitude et silence en un masque souriant et craquelé. Elle jouissait dans leur éclat de ce nouveau jeu, à changer sans logique, à briller sans question.

* If you need me, I'm your man, but you don't wanna see me mad. Oh no we don't care...*

Tout était depuis longtemps dans ce jeu, dans cet établissement. La folie et la passion, ils confondaient tous cela... Il n'y a toujours qu'un pas entre les deux...
Atsu retourna sa chaise, positionnant son torse contre le dossier, ses bras se croisant sur le haut de son support. Il y avait longtemps qu'il avait oublié la vieille du secrétariat et il n'attendait maintenant qu'une réponse de son nouveau "jouet".

"- Au fait, j'sais même pas qui tu es, tu sais même pas qui je suis... C'est qu'un détail, c'est pas important, mais moi c'est Atsu. Si tu veux à ce point t'amuser dans mon propre ennui et haine à ton encontre, vaut mieux que tu connaisses mon prénom.. D'ailleurs c'est quoi le tien???"

La tête du jeune avait encore changé, préférant prendre un air de chat ronronnant, au milieu des draperies en soie d'un palais de sultan des temps plus ancien. Il avait l'air d'un imbécile certes, mais là était tout son jeu à lui. Et il n'avait plus qu'à attendre quelques temps de plus, pour arriver à cerner le jeu de l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Torture en toute musicalité [PV Naooooo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Torture en toute musicalité [PV Naooooo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Cream School :: Archives :: Vieux RPs-