Sweet Cream School
Le forum est actuellement en construction, les inscriptions ne sont pour le moment pas permises alors revenez nous rendre visite plus tard! Merci d'avoir visité notre forum et à très bientôt sur Sweet!

Sweet Cream School

Forum Yaoi NC-17
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Votre nouveau directeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Votre nouveau directeur    Ven 11 Mar - 11:37

Identité
Général


Provenance de votre avatar : Liu Feilong de Viewfinder
Nom : Lamies (à pronocer à l'espagnol)
Prénom : Ezequiel
Anniversaire : 22 juin 1978
Âge : 31 ans
Nationalité : enfant adopté, il a la nationalité anglaise et espagnole, mais est plus que certainement né en Chine ou au Japon
Groupe : personnel de la Sweet, je dirais même plus qu'il en est le directeur
Niveau scolaire :
Niveau de perversité : un directeur ne révèle pas ce genre de chose
Surnom de bizu : quand il était petit on l'appelait Ezy, il ne supporte pas ce surnom. Gare à celui qui a le malheur de l'appeler ainsi.

Santé
Allergie(s) : pas d'allergie notable
Créativité (votre personnage est il créatif? sur une échelle de 1 a 10, comment le noteriez-vous?) : 7/10
Quotient intellectuel (niveau d'intelligence de votre personnage: normal, un peu surdoué, surdoué...) : intelligent mais pas surdoué
Fantasme(s) : c'est un secret ... non en fait il n'en a pas
Peur : de l'orage et des bruits violents en général
Manie : fumer dans les moments de stress
Lien avec la pâtisserie : voue un culte à ceux qui savent cuisiner, fervent disciple des grands maîtres de l'art culinaire, adorateur des cordons bleus

Biographie
Description physique


Ezequiel a beau être un prénom espagnol, lui ne l'est pas le moins du monde. Il n'est pas anglais non plus, mais bel et bien chinois. Et pourtant il n'en parle pas un mot, ne connait rien à cette culture, étrange pas vrai ? D'ailleurs pour le côté espagnol on repassera. Il a la peau claire, et impossible pour lui de bronzer. De toute façon il ne supporte pas la chaleur, l'affaire est donc entendu. Un teint opaline sans la moindre imperfection
Si il est une chose dont Ezequiel est très fier, ce sont ses cheveux. Il les a longs et fins, d'un noir profond. Ça au moins approche de l'espagnol. Ils lui tombent en bas du dos, bien souvent il les attache en une queue lâche qui lui arrive aux omoplates.
Ajoutez à cela un visage fin, et très vite vous aurez l'impression d'avoir une femme sous les yeux. Il est androgyne et il le sait, ce n'est pas pour son plus grand plaisir d'ailleurs. Lui aurait préféré être plus masculin, et seul son 1.81m fait la différence avec ces demoiselles.

Si il est une particularité à noter chez Ezequiel, ce sont ses yeux. Il les a noirs, un regard assez froid et sévère lorsqu'il est le directeur de la Sweet, brillants et plus joyeux en privé. Ce qui frappe lorsque l'on détaille ces yeux, c'est ce blanc laiteux autour de la pupille qui vient ternir le noir de ses iris. Ezequiel est aveugle de naissance. Pour lui le monde n'est que tâche floues et lumières plus ou moins vives.
Ce n'est pas vraiment un problème pour lui puisqu'il a toujours vécu ainsi. Mais lui qui ressemble déjà à une femme, cette "fragilité" n'aide en rien à arranger sa situation. Si encore il avait une carrure imposante, mais non. Ezequiel est un homme grand certes, mais fin et svelte. On a l'impression qu'un coup trop violent suffirait à le briser, mais détrompez-vous. Il se compare lui même à un roseau : "je plie mais ne casse pas."

Côté vestimentaire, alors là il ne se casse pas la tête. Puisque de toute façon il ne voit pas ce qu'il met, il se contrefiche de sa garde robe. On y trouve aussi bien des costumes sur mesure hors de prix que des jeans et des t-shirt troués pour travailler dehors. Lorsqu'il sort il soigne énormément son apparence. D'ailleurs il a un goût très prononcé pour les matières telles que la soie, le satin ou le velours. Et comme il aime être à l'aise, ce ne sont jamais des vêtements trop près du corps.


Description mentale

Depuis qu'il est tout petit, on ne cesse de venter le calme et la gentillesse d'Ezequiel. Il n'est pas sujet à la colère et préfèrera ignorer celui qui le fait souffrir plutôt que de se donner en spectacle à hurler et frapper. Et ne dit-on pas que l'indifférence est forme de mépris ? A son sens ce sentiment est pire encore que la colère, car celui qui déteste aime toujours. Celui qui méprise ne ressent rien pour celui qui s'attire ses foudres.
Tant qu'on ne lui fait rien, il n'est pas méchant. Il est même toujours prompt à rendre service dans les limites de ses moyens. Ce qu'il ne supporte vraiment pas c'est ceux qui le prennent en pitié ou se montrent tout attentionné en raison de son handicap. Ces hypocrites, il les envoie promener avec un sourire purement commercial.

Parlons un peu de son caractère au travail. Eze est un homme très professionnel, qui accorde une grande importance à son travail. Limite son poste passe au dessus de tout, même de sa vie privée. Il s'efforce de donner une parfaite image de son école, et cela commence par soigner son apparence. Ainsi, à la vie comme au travail, il est maniaque et ne supporte pas les imprévus. Il gère très mal le stress bien qu'il soit toujours d'un sang-froid exemplaire. Une fois les regards braqués ailleurs que sur lui il se laissera aller à évacuer le stress et la panique.
Ne craignant pas la surcharge de paperasse, il peut passer des nuits entières dans son bureau pour ne pas accumuler de retard. C'est un homme qui aime son école et ses élèves, aussi fera t-il toujours de son mieux pour aider ses étudiants. C'est bien simple, il refuse de jeter l'éponge pour un cas. Ezequiel ne tolère pas l'échec, et la chute d'un élève est pour lui un coup porté à l'enseignement qu'il veut leur offrir. Jamais on ne le verra se montrer injuste même si il parait sévère et froid. Au contraire, il est le premier à aimer passer un peu de temps avec ses élèves, leur demander leur avis sur l'école, la qualité des cours et des professeurs. Entièrement dévoué à la Sweet, il reconnait pourtant non sans tristesse que le côté sulfureux de l'établissement pèse à sa réputation. Et le fait que les nouveaux venus, et certains enseignants, s'en fichent et contribuent à cette mauvaise réputation l'attriste autant que cela l'énerve. Il faut savoir que ce cher directeur n'éprouve pas le moindre remord à ses débarrasser des éléments perturbateurs, et ce quel que soit leur rang au sein de l'école. Celui qui s'attaque à son bébé en subira les conséquences, irrémédiablement.
Jamais Ezequiel ne parlera de sa vie privée au travail, d'ailleurs il sépare les deux très nettement. A celui qui voudrait en savoir plus sur le directeur, ce sera porte close ! Et qu'on ne tente pas de forcer la serrure, l'homme sait se montrer très persuasif. Pour cette raison, la vie privée ne prendra jamais le dessus sur la vie professionnelle. Pire, il néglige la première au profit de la seconde.

En résumé, Ezequiel est maniaque, distant, professionnel, profondément impliqué dans ce qu'il fait.

On l'a dis, il y a le côté professionnel, et le côté privé. Et dans la vie privée, Ezequiel est assez différent. Il parle peu de lui, préférant fuir la foule et les questions le concernant de trop près. C'est un homme timide qui n'aime pas se confier, distant, qui cherchera toujours à se protéger des autres et de leur influence sur lui. Il rêve d'indépendance là où chaque jour il doit s'abaisser à demander de l'aide pour effectuer des petits rien.
Un peu maladroit avec ses semblables, il peut cumuler bourdes sur bourdes en rougissant et s'excusant pour un rien, le tout en brisant tout ce qui se trouve autour de lui. Il déteste le changement, surtout dans sa vie privée. Son quotidien, bien qu'ennuyeux, lui convient parfaitement. Une fois qu'on parvient à l'aborder, il devient immédiatement plus détendue, rit pour un rien, a la conversation facile et agréable. Mais étant une huitre par nature, percer ses défenses est chose bien difficile. Il ne pourra s'empêcher de rester méfiant.
Ezequiel n'est pas un adepte du tactile. Il ne touche pas les gens, considérant ces gestes trop intimes. Étant privé de la vue, le toucher est chez lui particulièrement développé. Le moindre contact a sur lui des effets démesurés. Aussi préfère t-il éviter tout risque. A titre de comparaison, toucher le visage de quelqu'un a autant d'effet pour lui qu'un baiser.


Histoire

Orphelinat de Hong Kong, 3 juillet 1978;

-Quel est son prénom ?
-Jiang.
-Quel âge ?
-Moins d'un mois.
-Particularités ?
-Il ne voit pas bien, ses yeux sont blancs.
-Voulez-vous qu'il puisse vous contacter par la suite ?
-Non, qu'il soit plus heureux maintenant.


Ainsi avait commencé la vie de Jiang. Abandonné par sa mère quelques semaines après sa naissance, il fut laissé à un orphelinat de Hong Kong. La loi sur l'enfant unique passait l'année d'après, mais ce n'était pas cette raison qui avait poussé les parents à se défaire de l'enfant. L'explication venait de la cécité dont il fut frappé à la naissance. S'en occuper serait trop cher entre les soins et les aménagements à effectuer pour sa vie quotidienne. Bien trop compliqué donc pour cette modeste famille qui abandonnait son fils ainé.

Journal de Dante, 12 novembre 1978, Séville.

Nous étions partis pour un simple voyage en Chine, quelques vacances entre amoureux avec ma femme. Et que ramenons-nous dans nos bagages ? Un enfant. Jamais je ne l'aurais cru si on me l'avais dis un jour.
C'est arrivé par hasard, lors d'une simple promenade. En passant près d'un orphelinat, dont nous connaissions la gérante à force de la croiser tous les matins, nous sommes tombés sur elle une fois de plus. Et comme tous les jours ma femme avait entamé la conversation. Une véritable bavarde celle-ci, une fois lancée, impossible de l'arrêter ! Je devrais remercier le ciel de ce défaut, car c'est au beau milieu de la conversation que la gérante nous appris l'arrivée d'un bébé. Jiang, il s'appelait ainsi, aveugle de naissance et abandonné pour cette raison. Allez savoir pourquoi, tous deux, en même temps, avons demandé à le voir. Je crois qu'on peut parler d'un coup de foudre. Les papiers ne sont pas encore en ordre, il y a des milliers de choses à faire, principalement aménager la maison. Un bébé, jamais je n'aurais imaginé ça, vraiment.
D'un commun accord nous lui avons donné un autre prénom. Peut être pour marquer le début d'une nouvelle vie, je n'en sais rien. Ma femme aimait le prénom Ezequiel. J'espère que plus tard il ne nous en voudra pas.

Journal de Dante, 23 mai 1981, Séville.

Le temps passe beaucoup plus vite avec un enfant à surveiller. Je ne cesse de lui courir après. Il est dans sa période où marcher est associé à tout toucher et mordiller. Les seuls moments où la maison est calme c'est lorsqu'il dort. Sinon, on ne cesse d'entendre : "Non Eze pas les couteaux !", "Ne touche pas la cheminée !", "Attention les rosiers !", "Eze laisses le chien de la voisine !". Epuisant. Il fait beaucoup de bêtises, mais c'est de son âge. Et puis comment résister quand il nous regarde avec ses beaux yeux noirs en nous appelant "maman" et "papa" ?
Au début ce fut très dur, même maintenant, on s'inquiète déjà beaucoup pour un enfant en temps normal, mais pour un enfant aveugle je crois que c'est pire. Impossible de bouger quoi que ce soit. A ses premiers pas il n'arrêtait pas de se cogner partout, de se blesser, de s'entailler, c'est très gênant à expliquer aux autres. Bientôt il faudra le scolariser, je n'ose même pas y penser.

Journal de Dante, 2 octobre 1986, Séville.

Ezequiel s'est découvert une nouvelle passion : frapper les gens avec sa canne. Finalement l'école lui réussit parfaitement, et en grandissant il est passé au dessus de son handicap. C'est un garçon intelligent, très gentil et vraiment beau. Quoique un peu efféminé. Ma femme adore ça, il m'arrive souvent de l'empêcher de passer une robe à notre fils ! Bien sûr nous sommes toujours inquiets dès qu'il sort, c'est normal. Mais dans l'ensemble nous n'avons pas à nous plaindre.
Il nous a posé des questions sur ses origines, nous lui avons tout raconté. Nous lui avons même proposé de l'emmener en Chine si il le désirait. Mais non, il s'en fiche je crois. Il nous a dis que nous étions ses parents, peu importait son origine.

Journal d'Ezequiel 22 octobre 1986, Séville.

Le psy m'a dis d'écrire à partir de maintenant, que ça m'aiderait à aller mieux, à passer cette épreuve. Maman est morte, comme ça du jour au lendemain. Personne ne s'y attendait, ni moi, ni papa. En rentrant de l'école, je l'ai trouvé en larme au salon, un policier était là. Papa m'a fais venir sur ses genoux, je sais qu'il s'est forcé à sourire. Il m'a dis que maman ne reviendrait pas, qu'elle ne pouvait plus.
Maman était partie faire les courses, mais en rentrant elle a eu un accident. Un chauffard a grillé le feu rouge et lui est rentré dedans. Les pompiers et la police ont essayé de la soigner, mais elle est morte avant d'arriver à l'hôpital. Maman ne reviendra plus.

Journal d'Ezequiel, 19 février 1993, Londres.

Papa ne supportait plus de rester en Espagne après la mort de maman. Il a longtemps réfléchis à tout ça, on en a parlé longuement, les soirs après les cours. Et finalement nous avons quitté Séville pour Londres. Il a dis que ce serait une nouvelle vie, encore. Qu'il fallait continuer sans maman. Je crois qu'il n'a pas fais son deuil. C'est très dur, pour moi aussi, parce que j'aimais beaucoup maman. Mais je me demande si ce n'est pas pire pour papa. Peut être que lui l'aimait plus parce qu'il voyait son visage tous les jours ? Je me demande si le fait de voir les gens fait qu'on les aime plus. Je ne suis pas triste d'être aveugle, mais parfois j'aimerais bien, l'espace d'une journée, voir le monde comme il est. Ce sera doute un de mes regrets, ne jamais avoir pu voir le visage de ma mère. Je l'aurais plus aimé j'en suis sûr.

Il m'a fallu du temps pour m'habituer à notre nouvel appartement, et à mon école aussi. Et puis j'ai dû parfaire mon anglais, heureusement maintenant c'est bon, j'y arrive.

Journal d'Ezequiel, 5 août 1996, Londres.

Dois-je annoncer à mon père que je pense être bisexuel ? C'est arrivé lors d'une fête organisée par ami. Très arrosée certes, mais je n'avais pas trop bu. Je n'ose pas écrire son prénom ici, si mon père venait à tomber dessus, et qu'il me juge après. On s'est embrassé, juste une fois. Je pensais être dégouté parce que c'est un homme. Mais non. Je ne sais pas si j'en suis amoureux. Avec les femmes c'est différent encore. Je dois être un peu perdu, des vacances me feraient du bien, juste après les examens.

Journal d'Ezequiel, 17 mars 2002, Londres.

Je suis finalement devenu professeur de lettres dans une université anglaise. J'ai travaillé dur, et enfin mes efforts ont payé. J'en suis très fier c'est vrai et je dois avouer que je ne me débrouille pas si mal. Mon père n'arrête pas de me féliciter, il me dit que maman doit être heureuse de là où elle est.
S'agissant de ce qui s'est passé avec Mélow, on ne s'est jamais revu, et nous ne sommes jamais allés jusqu'au bout. Je n'ai jamais ressenti la même chose par la suite, alors je suppose que ce n'était qu'une histoire d'hormones. Je me suis inquiété pour rien.

Journal d'Ezequeil, 25 septembre 2009, mon appartement de Londres.

Voici la dernière page de mon journal, je pense. J'ai été nommé directeur de la fameuse Sweet Cream School, une promotion que je n'aurais jamais espéré. C'est l'une des meilleures écoles de la région, mais aussi celle dont la réputation est la plus sulfureuse. Je suis excité bien sûr, mais aussi un peu inquiet de ce que je vais y découvrir. Jusqu'à présent ma vie a été des plus banale, sans trop de soucis. D'un côté je le regrette, peut être qu'un peu d'action ne me ferait pas de mal. Moi qui déteste les changements, je délire sans doute d'écrire de telles choses.
Mais je vois l'heure tourner, et mon avion va bientôt décoller pour l'Écosse. J'hésite à marquer cette dernière page du mot "fin". Je ne suis pas sûr que ce soit réellement terminé. On verra bien. Alors, je vais laisser en suspens. Oui, ça me semble être un bon compromis.

Autres comptes

Calyel, Lies et Alek.

Questionnaire
Non obligatoire


1. Pour vous, que représente le chaperon rouge et le grand méchant loup?
Un conte qu'on raconte à tous les enfants.

2. Pour vous, la luxure est elle un pêché?
Je ne pense pas non, mais il parait que si.

3. Quel est le meilleur dessert que la terre ait jamais porté?
Les glaces !

4 Selon vous, avec quoi rime l'innocence
excuse qui ne justifie pas une absence

5. Quel est votre définition de l'érotisme? ou pour vous qu'est ce que l'amour?
L'amour c'est des embêtements, des prises de bec, des petites attentions ratées mais qui font plaisir, bref c'est un tas de petits trucs qui vous font sentir léger. *Dixit un élève sur sa copie*

6. Répondez à la question :
SI C-H-O-C-O-LA-T= 8 … SI L-A-N-G-U-E=6 alors S-E-X-E = hum 4 ?

7. Lit double ou lit simple?
double, parce qu'il me faut de la place pour m'étendre

8. Quel est le phénomène qui touche les hommes au réveil, le matin?
envie de pipi ? non ?

9. Quel titre donne-t-on à un élève d'un niveau supérieur à soi au Japon? SENPAI


Dernière édition par Ezequiel Lamies le Dim 27 Mar - 10:40, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sven K. Hëuhl

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 25/11/2010
Age : 34
Localisation : Dans son appart'.

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Fleuriste (ne riez pas !)
Amoureux et en couple avec...: Personne.
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: Votre nouveau directeur    Ven 11 Mar - 12:02

Je pense pas me gourrer en disant ... Sensei ? xD
Re-bienvenue, et si je me trompe millle excuses et "bienvenue"

*fuit avant de se prendre des tomates en pleine figure*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Votre nouveau directeur    Ven 11 Mar - 12:27

Oui c'est moi xD
Revenir en haut Aller en bas
Sven K. Hëuhl

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 25/11/2010
Age : 34
Localisation : Dans son appart'.

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Fleuriste (ne riez pas !)
Amoureux et en couple avec...: Personne.
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: Votre nouveau directeur    Ven 11 Mar - 13:09

J'en était sûre xD t'as vu moi je te reconnais ! *sors*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Votre nouveau directeur    Ven 11 Mar - 15:45

t'as pas de mal vu l'avatar mdr
Revenir en haut Aller en bas
Adrian Macfear
Admin
avatar

Messages : 601
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 36
Localisation : A toi de deviner...

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Bibliothécaire
Amoureux et en couple avec...: Personne et tout le monde?
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: Votre nouveau directeur    Lun 21 Mar - 22:20

Pas de flood! Sinon je sévis.

Bref, il y a juste quelques erreurs d'inattention mais rien de bien grave, je te laisse relire un petit peu avant suite à quoi je te validerai.

Mis à part cela, tout va bien, et le style journal (tiens, ça me rappelle quelqu'un ça... : D) est intéressant!

Ne nous égarons point et laissons donc le temps à notre jeune brebis corriger ses quelques erreurs : D.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Macfear
Admin
avatar

Messages : 601
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 36
Localisation : A toi de deviner...

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Bibliothécaire
Amoureux et en couple avec...: Personne et tout le monde?
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: Votre nouveau directeur    Dim 27 Mar - 11:19

Double post:

Je te ]b]valide[/b] (nous n'allons pas chipoter plus longtemps car l'administrateur est vil ! Surtout avec les erreurs! *Se fait fouetter*).

Donc je disais, bon jeu *se frotte les fesses*

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre nouveau directeur    

Revenir en haut Aller en bas
 

Votre nouveau directeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Cream School :: Archives :: Vieilles demandes-