Sweet Cream School
Le forum est actuellement en construction, les inscriptions ne sont pour le moment pas permises alors revenez nous rendre visite plus tard! Merci d'avoir visité notre forum et à très bientôt sur Sweet!

Sweet Cream School

Forum Yaoi NC-17
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Freude Aston, dans les moindres détails.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Freude Aston

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 31/01/2011
Age : 30
Localisation : NotUrBiz'

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Assistant Social.
Amoureux et en couple avec...: Mon célibat.
Caractère (résumé):

MessageSujet: Freude Aston, dans les moindres détails.    Lun 14 Fév - 4:31

Je sais que vous rêviez tous d'en savoir plus sur Freude, alors attachez-vous bien, c'est parti.

Relations :

Famille :

Parents :
Voilà un beau couple, me direz-vous. En effet.
Il s'agit donc des parents de Freude à l'époque de la naissance de ce jeune homme plein de vie.
Mais prenons les à part.


Marlene Levinstein.
Spoiler:
 
Marlene Levinstein épouse Aston, est quelqu'un de très ... spontané. Fou serait le mot juste, certainement, mais ce serait aussi irrespectueux.
Tout au long de sa petite vie, elle a enchaîné les "surprises" autant pour son entourage que pour elle-même. En effet, pour commencer la femme à l'époque demoiselle décida, sur un coup de tête, alors âgée de 14 ans d'arrêter l'école, comme ça, d'un coup pour devenir "artiste" (ce qu'elle est encore aujourd'hui). Poussée par ses parents, elle a enchaîné plusieurs "formations" dites professionnelles histoire de savoir où tomber si un jour elle décidait de sauter de son nuage artistique. C'est dans l'une de cette formation qu'elle rencontra Seamus, jeune homme à l'époque, quoi que bien plus âgé quelle, qui devînt deux années plus tard son époux. Oui, son époux, alors qu'elle était encore mineure. Mais enceinte. Elle contraint ses parents à lui accorder le droit d'épouser cet homme, du haut de ses dix-sept ans, étant donné qu'elle avait déjà sa graine dans le ventre et qu'il était hors de question d'avorter.
Bref, encore une preuve de la folie de la dame. Cependant, cette folie ne l'empêcha pas d'être une bonne mère bien qu'un peu sur la lune. Même du haut de ses dix-sept ans bien tassés, elle n'eût aucun mal à surmonter ce fichu "baby blues", à s'occuper correctement de son fils et à l'élever sans oublier ni politesse, ni scolarité, ni propreté. Elle est certes une mère un peu trop laxiste, de son point de vue un peu marginal, mais tout le monde a ses défauts, n'est-ce pas.
Dix ans après Freude, elle souhaita un second enfant et le conçut avec l'époux qui ne l’avait jamais abandonné une seule seconde, ce cher Seamus.

Seamus Aston
Spoiler:
 
Quand on parle du loup.
Voici Seamus Aston, le père de Freude. Sous ses traits durs et sévères se cache une sorte de grosse guimauve. Mais une guimauve collée au sol, contrairement à Marlene.
Seamus a toujours été un "type sérieux", né dans une famille modeste, il a toujours souhaité être comptable et il a su le devenir. Etrange attrait pour les mathématiques, un peu effrayant, même, mais traduisant une envie de vie simple, posée, normale, sans trop de complications. C'est pourtant un peu l'inverse qui lui est tombée sur le coin de la figure alors qu'il ne s'y attendait vraiment pas.
Marlene était plutôt le genre de filles qui l'exaspérait, à vrai dire. Mais le cœur a ses raisons que la raison ignore, n'est-ce pas ? C'est donc sur elle que la guimauve est tombée et elle y reste scotchée depuis une éternité, maintenant.
Seamus est un peu le seul élément "stable" et "normal" de la famille, père modèle qui éduqua ses enfants avec amour ( gâteaux au chocolat, tartes tatins, cookies et contes de fées) et qui se chargeait de les réprimander lorsque Marlene trouvait les règles trop "étriquées". C'est certainement de lui que vient le caractère posé de Freude, mais probablement pas son optimisme. Oui, Seamus est plutôt quelqu'un de pessimiste, chose ô combien compensée par la joie et l'optimisme éternels de Marlene.

Le frérot :

Ferris Aston
Cadet de Freude de dix petites années, Ferris est un petit chenapan surdoué et collégien.
Du fait de leur écart important en nombre d'années, Ferris et Freude ont toujours été proches, lorsque Ferris est né, Freude a développé une certaine fascination pour son petit frère aux cheveux clairs. Dès que Ferris fût en âge de marcher, Freude le traîna dans des milliers d'endroits pour lui montrer la beauté du monde, même si le petit ne pigeait certainement pas grand-chose à ce que racontait son ainé.
Ferris étant plutôt précoce, et Freude plutôt gamin, par moments, cela donnait le parfait équilibre pour faire tourner leurs parents en bourrique ou juste s'amuser comme deux jeunes idiots, que ce soit en combats virtuels sur la console ou en combat réel mais affectueux sur le tapis de la salle de séjour.
Outre cette complicité notable, Ferris admire beaucoup son grand frère et aimerait un jour devenir son égal, mais en plus scientifique. Oui, le petit marche dans les traces de son père en cultivant un amour incommensurable pour les maths. Amour qui s'étend même jusqu'à la physique. Pour rester un peu dans le cliché du geek, on dirait qu'il fait exprès, décidément, le petit est très réservé, et a peu d'amis, bien qu'un bande de trois amis biens soudés, tous aussi nerdz les uns que les autres.

Les amis, les amours :
Le meilleur de tous :

Elias O’Connel
Spoiler:
 
Elias est et a toujours été le meilleur ami de Freude. Enfin toujours... depuis la primaire, certainement.
Les deux garçons ont tout de suite accroché, et depuis, ne se lâchent plus. La preuve : Freude à suivi son ami jusqu'ici.
Elias est quelqu'un d'aussi posé que Freude, bien que probablement plus "pitre" que le grand dadet qui lui sert de meilleur pote. Il est vraiment très sociable et cherchera toujours à amuser la galerie. Il hait les tensions, les engueulades et fait toujours tout pour les réparer ou les éviter.
C'est quelqu'un de très secret sur sa famille, et ses sentiments. A part Freude, personne de ses amis a déjà croisé ses parents, et il a toujours été poussé aux fesses par le grand pour avouer ses sentiments aux personnes qui lui plaisaient. Personnes féminines ... ? Non. Ça d'ailleurs, il ne l'a jamais avoué, à quiconque, même à Freude, n'ayant pas le courage, poltron de nature. Il a seulement été capable de lui induire en le traînant dans une ville presque seulement peuplée de garçons... gays pour la plupart d'entre eux.
Ce jeune homme ex-dreadeux cultive un amour inconditionnel des sucreries et surtout des pâtisseries, d'où son insistance pour venir ici et amener son ami/cobaye dans cette ville. Oui madame, Elias voulait intégrer la Sweet, et y est parvenu… Après un petit passage chez le coiffeur, et beaucoup de larmes versées sur ses dreads chéries, décimées par les ciseaux meurtriers de la coiffeuse.

L'amoureuse, ou plutôt l'ex.


Mary-Ann King
Spoiler:
 
Mary-Ann est, après ses parents et Elias, la personne qui a partagé le plus de temps et de choses "intimes" avec Freude. Et pour dire, Freude et elle on été en couple quatre années durant.
Mary-Ann, pour la décrire, est quelqu'un de très obstiné, décidé, elle a des idées très arrêtées sur les choses ce qui s'avère souvent être un défaut. Elle est énergique, compliquée, assez drôle malgré ses airs sérieux, bref c'est une fille quoi.
Se rencontrant au lycée, M-A et Freude n'ont pas tout de suite été ensemble, non leur relation s'est construite sur une amitié solide, avec l'aide de notre ami l'alcool pour décoincer les choses. Leur relation a toujours été très chaotique, plutôt pleine de rebondissements, d'engueulades, de gifles et de larmes. Mary-Ann reprochant sans arrêt à Freude de ne pas être assez réactif et Freude... ne réagissant pas, ou qu'au dernier moment. C'était clairement la demoiselle qui portait la culotte, et qui prenait les décisions, secouant bien le grand dadet au passage. Malgré la violence de leurs rapports, ils étaient heureux, et avaient même fini par entamer des démarches pour vivre ensemble. Mais Freude toujours si peu expressif en amour ne sût pas bouger ses chakras au bon moment, et la demoiselle finit par claquer la porte, brisant au passage le cœur du jeune homme aux cheveux bleus. Un an plus tard, et peu avant le départ de Freude et Elias pour l'endroit où ils se trouvent actuellement, la demoiselle refît son apparition dans la vie du plus grand. Depuis, tous deux le coeur à nouveau entier, sont bons amis.

Le dingo :

Flamingo.
Spoiler:
 
Flamingo, le flamant rose, a un nom, certainement, quelque part écrit sur des papiers officiels. Mais ce nom, il l'utilise peu. Très peu. Parce que Flamingo, ça lui va tellement mieux.
Flamingo est quelqu'un de dingue, c'est le moins qu'on puisse dire, inconscient, aussi, irresponsable, parfois gamin, mais loyal et parfois sérieux... Mais vraiment parfois. Il est nettement plus âgé que Freude, mais le cache bien.
Dire que Freude aime les gens décalés, c'est peu dire, d'ailleurs vous pouvez bien le voir à présent. Et après avoir rencontré Flamingo, Freude ne pouvait que l'apprécier. Les deux grands gaillards se sont rencontrés en soirée, au fil des dicussions, grâce à des amis d'amis d'amis, ils ont échangé quelques mots à propos de musique et on gardé un certain contact. Certain, oui, parce qu'on peut même dire qu'ils sont devenus amis, Flamingo étant le seul de ses connaissances à partager son intérêt pour la musique funk, la musique electronique et les colorations. Fallait pas rater ça. Flamingo fît aussi connaissance avec Elias, avec qui il s'entend aussi bien. Il faillit décoller avec eux pour cette ville, mais l'arrivée de son fils sur le plancher terrestre le cloua au sol anglais. Ceci n'empêchant pas Freude et Elias de garder contact avec cet être étrange.

Freude lui-même :

Ce qu'il aime chez les gens : La franchise, la loyauté, le sens de l'humour, la simplicité.
Ce qui l'agace chez les gens : La paranoïa, l'orgueil, l'avarice, le coté "je suis au dessus de tous".

Ce qu'il aime chez lui : Ses cheveux, sa simplicité.
Ce qu'il voudrai changer chez lui : Sa taille, sa pudeur en matière de sentiments.

Son plat préféré : La côte de boeuf bien saignante.
Sa chanson préférée : Converting Vegetarians - Infected Mushroom
Son film préféré : Shaun Of The Dead
Son livre préféré : Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Harper Lee
Sa couleur préférée : Celle de ses cheveux, donc une sorte de bleu-vert.
Son odeur préférée : Celle du café et des cookies chauds.

Son passe-temps : Arranger des musiques sur l'ordinateur.
Ses tics de langage : "Ouais" "Hop" "Tututu" "franchement" "bordel"

La honte de sa vie : Une soirée trop alcoolisée (cf album)
Sa fierté : Son petit frère.

Album photo :
Les photos de la honte :
La fameuse soirée.
Spoiler:
 
Photo prise par Elias, autant vous dire qu'ils étaient dans un état lamentable.
Spoiler:
 

Les photos avec des gens :
Elias et Freude, dans toute leur splendeur.
Spoiler:
 
Avec Mary-Ann.
Spoiler:
 

Le reste :
Plus jeune, avec un tatouage temporaire fait par Flamingo.
Spoiler:
 
Narcissisme.
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Freude Aston, dans les moindres détails.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Cream School :: Dailysweet :: Mon personnage de A à Z: encyclopédie-