Sweet Cream School
Le forum est actuellement en construction, les inscriptions ne sont pour le moment pas permises alors revenez nous rendre visite plus tard! Merci d'avoir visité notre forum et à très bientôt sur Sweet!

Sweet Cream School

Forum Yaoi NC-17
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alea Jacta Est [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adrian Macfear
Admin
avatar

Messages : 601
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 36
Localisation : A toi de deviner...

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Bibliothécaire
Amoureux et en couple avec...: Personne et tout le monde?
Caractère (résumé):

MessageSujet: Alea Jacta Est [PV]   Jeu 13 Jan - 11:19

Surpris n’est-ce pas ? Après tout c’était une réaction plus que normale car un inconnu qui vous invite à manger le jour même où vous le rencontrez, c’était étonnant. Si on était assez méfiant, on pourrait croire à une tentative de séquestration. Ah, ça aurait été le comble pour un policier de se faire enlever par un homme distingué. La simple excuse que le bibliothécaire avait en poche était le fait qu’il ne connaissait pas la ville ; pourtant il n’habitait pas non plus très loin d’ici ! Deux heures seulement le séparaient de sa demeure. Cependant, Monsieur n’était pas dupe, il savait pertinemment que le policier, en tant qu’observateur, resterait sur ses gardes même si la première impression était plutôt satisfaisante et qu’il avait vu chez le jeune homme un intérêt pour sa personne.

Fier de sa prestation, le brun aux yeux verts marchait aux côtés de son interlocuteur, de manière élégante tout comme on lui avait enseigné durant toute son enfance ; que voulez-vous, c’était ainsi quand on venait de la haute sphère. D’ailleurs ils devaient faire un beau tableau à eux deux et des regards iraient sûrement couler dans leur direction puisqu’il était certain que l’un et l’autre étaient quand même bien différents. Pour l’homme, ce n’était qu’un détail anodin et puis être jugé, critiqué, ça, il connaissait aussi ; c’était monnaie courante entre hauts placés quand il s’agissait d’avoir la meilleure place possible. De temps en temps, le bibliothécaire osa glisser un regard en direction de son invité qui semblait peu enclin à la conversation ; peut-être était-il intimidé ou bien était-ce simplement un trait de caractère…

Alors il aimait la cuisine italienne ? Il était tombé sur la bonne personne. D’ailleurs cela fit sourire puisqu’il était italo-anglais mais ça son invité ne le savait pas.


"A ce propos, quel métier exercez-vous, sans indiscrétion bien sûr…"


Car il connaissait peut-être son prénom mais pas sa fonction. Apparemment, notre jeune homme préférait parler cuisine ; la faim l’avait sans doute motivé à aborder le sujet. Encore une fois, l’italo-anglais rit. Ils avaient encore un point en commun puisque lui aussi aimait les fraises, non, que dis-je, adorait. C’était un de ses péchés mignons.


"Alors nous sommes deux."


Enfin les voilà qui arrivèrent devant le restaurant. Effectivement son apparence n’avait rien de bien attirant : les murs étaient vieillis et l’entrée était des plus classiques. De plus l’architecture était assez ancienne – chose qui aurait pu plaire à Monsieur Neil Macfear, le patriarche qui était architecte – et un simple panneau souhaitait la bienvenue. Il était clair qu’en le regardant simplement, on tournerait le dos à l’établissement mais comme disait le dicton : il ne faut pas juger un livre par sa couverture ; phrase qui s’appliquait très bien à un bibliothécaire. Si le japonais le disait, alors il le croirait ; il fallait bien contenter son invité, n’est-ce pas ?


"Et bien dans ce cas je vous suis, je vous charge d’être mon guide pour aujourd’hui."


Toujours prévenant, le brun lui ouvrit tout de même la voie, pour que son invité se sente à l’aise. Et comme mentionné plus tôt, les propriétaires les accueillirent avec le sourire. L’intérieur du restaurant était déjà plus chaleureux et les murs étaient en pierre de couleur ocre jaune. Du plafond, pendaient deux lustres du même style anciens et dans cette grande pièce centrale se trouvaient des tables carrées, munies d’une simple nappe blanche brodée et accompagnées de chaises classiques. Tout était ancien en fin de compte… Ancien et simple. Cela le changeait de ces grands restaurants chargés de joailleries et de couverts de luxe, de musique d’ambiance un peu jazz. Non pas qu’il en était ennuyé mais le changement pouvait parfois faire du bien. Menés à une petite table par l’unique serveur, le bibliothécaire tira la chaise sur laquelle prendrait place son interlocuteur et s’installa à son tour avant qu’on leur apporte une carte des menus ainsi qu’une carafe d’eau. Bien naturellement, l’homme aux yeux verts servit son vis-à-vis avant d’aviser le menu puis reporta son attention sur celui-ci.


"Voyez-vous, je ne suis jamais allé prendre mon déjeuner dans un endroit aussi simple que celui-ci et si vous ne me l’aviez pas proposé, jamais je n’y serai allé. Qui plus est, je ne connais pas bien cette ville. Mais dites-moi ce qui vous ferait plaisir, je suis tout à vous… Ne vous privez pas surtout."


Et les yeux le fixèrent, légèrement rieurs et enchanteurs. Belle journée en perspective n’est-ce pas ?

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Kaoshi

avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 16/11/2009
Age : 31

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Policier
Amoureux et en couple avec...: ??????
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: Alea Jacta Est [PV]   Mer 9 Fév - 7:45

Devait il lui dire son métier ou pas? Bonne question, il n'avait à le cacher, mais il aimait bien ne pas.. Comment dire trop répondre à des questions personnelles, mais là... Allait il faire une exception ou pas... Jun y réfléchit quelques instant avant de lâcher tout simplement:

- Je suis flic..

Policier, poulet, coyote et bien d'autres adjectifs tout aussi "mignons" les un des autres, mais bon il s'en moquait un peu, il avait lui même abusé de tels adjectifs dans sa jeunesse.. Dans sa jeunesse voilà qu'il pensait comme si il avait 100 ans, il n'était pourtant pas bien vieux, en tout cas il était plus jeune que l'homme qui marchait à ses côtés et qui apparemment était lui aussi un friand de fraises, c'était intéressant, il le nota mentalement sans trop savoir vraiment pourquoi d'ailleurs, peut être une déformation professionnelle? Moui possible, il avait tendance à noter des trucs dont tout le monde se moquait ou presque, il avait quand même noter pas mal de trucs sur son "compagnon", cette façon distingué qu'il avait de bouger ou même de parler, il faisait cela avec beaucoup trop d'aisance,, d'ailleurs, ce qui voulait dire que ça venait de son éducation, nul doute qu'Adrian et lui n'avait pas graviter dans le même monde, mais jusque là ça ne le gênait pas, il ne fallait jamais se fier à la couverture d'un livre après tout, et ce livre là lui semblait bien intéressant, et pas que sur le point de vue physique...Il n'aima pas trop cette constatation, ce n'était pas une bonne chose qu'il s'attache à cet homme, ils e reprit cela se trouvait se serait juste une rencontre fortuite qui lui permettrait de passer un moment en sa agréable compagnie, oui autant le prendre ainsi, Jun après tout savait aussi se faire charmeur, et il était loin d'être idiot, mais ça il fallait gratter un peu sous ça surface d'ours pour s'en rendre compte, sauf si il se décidait de lui même à le montrer.

Il resta silencieux le long du trajet qui menait au restaurant, pas qu'il n'avait rien à dire mais il aimait bien écouter, on apprêtait beaucoup de choses en écoutant, et puis il devait bien avouer que la voix du bibliothécaire n'était absolument pas désagréable à ses oreilles, Jun entra dans le resto, les propriétaire le reconnurent et leur sourirent, il fit un petit geste de la tête suivit d'une esquisse de sourire, on parvenait guère à lui décrocher plus en ce moment, mais peut importait. Il s'installa, nota qu'il lui avait avancer la chaise, Jun eut la vague impression d'être une fille, bah quoi c'était aux femmes qu'on tirait la chaise pour qu'elle s'installe, enfin dans son monde à lui, mais il n'en prit pas ombrage, et se contente de le remercier d'une voix égale, les menues puis l'eau fut bientôt mit à leur disposition, Jun regardait autour d'eux, comme à son habitude, il aimait observer après tout, cependant il s'arrêta quand la voix de son vis à vis résonna à ses oreilles, une nouvelle fois il l'écouta, il ne s'était donc pas tromper sur les origines sociales d'Adrian.


- Le simple à parfois du bon, personnellement je préfère un restaurant comme celui ci, je n'ai pas l'impression d'y étouffer, et puis la nourriture rivaliserait avec n'importe quel restaurant 4 étoiles.


Jun prit le menue y jetant un bref coup d'œil, car son choix était déjà fait.

- Vous ne devriez pas dire de telle choses si je n'étais pas un jeune homme bien sous tout rapport, enfin presque.. Il eut un sourire en coin. Je pourrais prêter une connotations sexuelle à vos propos..

Pourquoi avait il dit ça? Bonne question, Il passait à la limite pour un dingue là et au pire des cas pour un pervers, mais tant pis, c'était peut être une façon à lui de lui dire qu'il ne faudrait pas attendre plus que ce repas, allez savoir...

- Je vous conseille les tagliatelles au saumon, elles sont à tomber.

Il ne l'avait pas quitté des yeux et se permit même un léger sourire, le détailla sans faire attention....



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Alea Jacta Est [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Cream School :: Archives :: Vieux RPs-