Sweet Cream School
Le forum est actuellement en construction, les inscriptions ne sont pour le moment pas permises alors revenez nous rendre visite plus tard! Merci d'avoir visité notre forum et à très bientôt sur Sweet!

Sweet Cream School

Forum Yaoi NC-17
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'abus d'alcool est mauvais pour la santé, ça tombe bien je ne bois pas (Issei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Issei Ogai

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 18/10/2010

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Prof
Amoureux et en couple avec...: Nobody
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est mauvais pour la santé, ça tombe bien je ne bois pas (Issei)   Mar 15 Mar - 10:11

J'avais adoré cette soirée amicale avec Lies. Je sais que certains doivent penser que je suis déçu de ne pas l'avoir mis , dans mon lit. Ceux-là auront tord. Je sais bien que je suis un pervers, quelques fois sordide au point de coucher à droite et à gauche. Cependant, ce n'est pas parce que j'ai ce côté là, que je dois obligatoirement coucher avec tout le monde. Je dois ajouter ajouter que j'apprécie aussi les soirées entre amis où la course,l'alcool, des discussions enivrées ont lieu. Je suis ainsi fait. J'aime flirter pour voir qui est réellement la personne qui se cache, derrière tel ou tel masque. Puis bon, on peut juste s'amuser à flirter sans pour autant finir au lit. Cela m'arrive de le faire avec quelques potes qui me connaissent bien.

J'avais tapé dans l'oeil de la mamie. Normal, je suis quelqu'un au caractère assez plaisant et j'étais beau alors normal que je plaise aux femmes. La mamie n'avait pas l'air d'être une personne coincée. Dans le temps, j'imagine qu'elle avait eu son lot de conquêtes et un art de la drague porté sur l'intelligence. Mouais, je me doute que la mamie n'est pas du genre à mâcher ses mots. D'ailleurs, elle me le prouva. Elle avait aussi ce coté de la femme qui va direct au but, sans passer par des tours insipides. Elle disait, elle gouvernait. Elle avait dû être une bonne maitresse de maison. Je me pris à rêver sur sa vie passée. Je la voyais un peu comme une reine, descendant un grand escalier nappé d'un tapis rouge. Ouais, elle avait un petit côté de noblesse se mariant incroyablement bien avec son franc parler.

«  Tu es artiste lies? »

Je suis , sans doute, pervers mais ca m'empechait pas d'avoir un amour passionné , si on peut dire ça comme ça, pour les arts. J'attendais patiemment le retour de Lies écoutant Mamie d'un air complètement intéressé. Elle m'intéressait la mamie. Je ne pu m'empechais de la taquiner en lui sortant un :

«  Vous êtes charmante, madame, si vous aviez 30 ans de moins Je vous inviterais à danser. Vous avez dû avoir un lot de soupirants, dans le temps. »


Je me laissais aller à nouveau à la paresse. Je n'étais pas vraiment pressé de partir seulement la fatigue accumulée par plusieurs jours de sorties et de débauche, de courses. Je ballais , sans le vouloir.

«  T'inquietes, Lies, je ne vais pas tarder. »

Il avait envie de me foutre dehors. Je ricannais sous cape. En tout cas , j'allais pas tarder. Je m'étirais.

«  Ouaips va pas falloir que je tarde. Je commence les cours, tot demain »

Dis je alors en étouffant un nouveau baillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lies Milos

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 29/08/2010

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Etudiant et bosse à droite à gauche
Amoureux et en couple avec...: son piano ?
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est mauvais pour la santé, ça tombe bien je ne bois pas (Issei)   Sam 26 Mar - 10:27

Artiste. Ce n'était pas vraiment le mot. Lies aimait énormément l'art, que ce soit sous la forme de musique, de peinture, de sculpture, ou même de littérature. Il la voyait et l'appréciait sous toutes ses formes, tout comme il éprouvait un très grand respect envers ceux qui pratiquaient. Et ce quel que soit le niveau, du débutant au grand maître, tous avaient droit à son respect et son admiration. Lui n'était pas vraiment un artiste comme le laissait supposer Issei, il n'était qu'un amateur.Le jeune homme avait rougi quelque peu, et répondit à voix basse sans regarder son interlocuteur :

-Je gribouille oui.
-Ah arrêtes Matt, ce n'est pas du gribouillage !
Elle se tourna vers Issei et lui expliqua en souriant, fière de son petit-fils. Outre le fait qu'il soit un très bon cuisinier et qu'il joue superbement du violon et du piano, Matthew dessines très bien ! Tu devrais voir les croquis qu'il fait ! Oh je sais, viens je vais te montrer.

Elle prit la main du professeur pour le mener à l'étage, vers la chambre de son petit-fils, et sans l'autorisation de ce dernier. Lies n'aimait pas qu'on entre dans sa chambre sans qu'il y invite lui même. Son intimité, son chez lui, personne ne devait y mettre les pieds. Mamie ouvrit la porte, dévoilant une chambre propre, rangée, et surtout impersonnelle. Pas de photos, pas de décoration, rien qui ne laissait deviner les goûts de celui qui y vivait, pas de feuilles éparses, pas de mots laissés par des amis, pas de console de jeux, pas de télé, rien.
La chambre était surtout en longueur, moins en largeur. Deux grandes fenêtres laissaient entrer la lumière en abondance, même si au milieu de la nuit elles donnaient vu sur la ville. Le lit était une place, collé au mur, la fenêtre juste au dessus. A côté du lit, les portes coulissantes d'une armoire encastrée dans le mur. Au pied du lit, un piano, et au fond de la chambre un immense bureau couvert de papier, de croquis, de livres, de carnets, de stylos. Les tons restaient dans les verts clairs. Lies n'aimait pas trop les couleurs foncées. Il parcourait la pièce de ses yeux vairons en silence. Mais quand Mamie fit mine de vouloir s'approcher de ses croquis, il l'arrêta. Plus encore que sa chambre, personne ne touchait à ses croquis. Le jeune homme s'empara d'un carnet de croquis et le montra à Issei.

-Voilà, c'est ce que je dessine. Les gens qui veulent bien poser pour moi, nus ou non. Si un jour ça vous tente, je serais ravi de vous croquer.

Ces mots prêtaient toujours à confusion. Lies jetait de temps à autre un regard en coin au professeur qui avait rappelé être fatigué. Mamie aussi, et les deux se mirent d'accord en silence, enfin Mamie imposa à son petit-fils plutôt.


-Tu veux rester dormir trésor ? Tu as l'air fatigué, et puis prendre la route dans cet état, ce n'est pas vraiment une bonne idée. Tu peux dormir dans la chambre de Matt, il ira au salon.


Le concerné hocha la tête, cela ne le dérangeait pas de prêter sa chambre. Mamie embrassa Issei sur la joue et gloussa en repensant à ses compliments. Elle les laissa tranquille, parce qu'elle aussi commençait à fatiguer. Après lui avoir souhaité la bonne nuit, Lyli se retira. Lies parla bas, pour ne pas déranger sa grand-mère :


-Si vous êtes vraiment fatigué vous pouvez passer la nuit ici. Je préfère encore savoir que vous dormez là, plutôt que d'apprendre le lendemain dans les journaux que vous avez eu un accident en rentrant en raison de la fatigue.


Il le fixa sans rien dire. Si Issei voulait rester dormir, il lui préparerait la chambre, sinon il le raccompagnerait à la porte. Dans tous les cas, peut être qu'il aurait un jour l'occasion de faire un croquis du professeur. De quoi ajouter à ses carnets.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Issei Ogai

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 18/10/2010

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Prof
Amoureux et en couple avec...: Nobody
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est mauvais pour la santé, ça tombe bien je ne bois pas (Issei)   Lun 18 Avr - 14:11

[désolé pour le temps de réponse O.O]

Je regardais cette gentille petite famille. Lies semblait être un opposé exact de sa mamie. Pour résumer, celle-ci se montrait agréable, chaleureuse, me roudoyant comme me rudoyer une vieille nanny avant son renvoi ( elle fut accusée de me ramollir la cervelle par mes parents). Sans le vouloir, elle avait réveillé des souvenirs de cette femme là. J'enviais Lies, le portraitiste. Qui aurait cru qu'un jour, je mettrais à envier quelqu'un? Mes parents en auraient avaler leur arbre généalogique, si ils avaient pu lire dans mes pensées. Comment pourrait on envier une personne alors qu'on est suppossé tout avoir pour être heureux? Mes parents n'auraient pas compris qu'il me manquait quelque chose : cette rude tendresse qu'on les grands-mères envers leurs petits enfants ou encore les parents envers leur progéniture. J'avais sous les yeux tout ce qu'un homme est en droit d'espérer de la vie. Pourtant, Lies , malgré tout ça, traînait à ses chevilles, un secret, quelque chose l'empêchant de savourer le délice de la vie. Il semblait vouloir incarner le mensonge, rejeter toute forme de liens en dehors du lien avec sa grand-mère. Cet homme était vierge, il se mentait à lui même et se complaisait dans ce mensonge à faire semblant de vivre. Je me pris à espérer qu'un jour, il rencontre une personne qui le tirera de la boue dans laquelle il s'est lui-même plongée par un sentiment que je connaitrais jamais: la culpabilité mais la culpabilité de quoi. Il planait en la personn de Lies un mystère dont l'artiste refuse la résolution.

«  De me croquer, je serais ravi de te croquer »

C'était une boutade, une taquinerie. J'avais parfaitement compris le sens de ce mot-là. Pourtant, j'avais éprouvé comme une envie de l'embêter un peu et aussi je dois avouer que je voulais tester la réaction de sa mamie. J'avais bien compris que Lies ne voulait pas finir dans mon lit et même dans aucun lit, sans doute parce qu'il était un Mensonge donc une chose souillée. Contemplant cette scène familiale, respirant la bonne ambiance, je me surpris à bailler. Effectivement, j'étais fatigué. Je ne voulais pas rester dormir ici parce que Lies et moi n'étions pas copains. Pour le moment, nous étions des inconnus en phase d'approche,appelons ça comme ça ma rencontre avec Lies. Je ne peux pas encore parler d'amitié. Pourtant, je me prends à espérer qu'un jour, on devient vraiment des potes.

«  Merci, Mamie. Je préfère rentrer, je suis attendu »

Attendu? A moitié vrai, j'espérais croiser ce cher Freude, en rentrant chez moi. Vu l'heure tardive, j'avais peu de chance de rencontrer ce type. Qu'est-ce qui me poussait à tenter le hasard?Je ne le sais pas vraiment. Un brin de douceur m'envahit en pensant à ce cher assistant social, rencontré par le biais du hasard. Pensait-il à moi?

«  Un accident? Vu la tête brûlée que je suis, j'en aurais peut-etre un, un jour. Je ne pense pas que cela sera pour ce soir. Je vais rentrer prudemment »

Je me levais quitter mon poste. La fatigue était présente. Elle n'était pas non plus trop pesante au point de me couper les jambes.

«  Au fait, pour me croquer, faudra que tu viennes boire de temps à autre un verre avec moi après on verra »

Je pouvais toujours lui lancer une invitation. Je ne pense pas qu'il voulait me croquer, ce soir. Lies était peut-être aussi fatigué.

«  Tu es crevé ce soir? »

Demandai je alors en glissant mon regard dans celui de mon compagnon de nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lies Milos

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 29/08/2010

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Etudiant et bosse à droite à gauche
Amoureux et en couple avec...: son piano ?
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est mauvais pour la santé, ça tombe bien je ne bois pas (Issei)   Lun 25 Avr - 8:59

La pique laissa Lies de marbre, tout juste eut-il un petit sourire et secouant la tête. Après tout on la lui faisait souvent celle-ci. Il souhaita à son tour la bonne nuit à Lyli. Une fois la dame sortie, lui se laissa tomber sur son lit en soupirant. Sa chambre était certes impersonnelle, mais elle était un peu comme son sanctuaire, son havre de paix, un endroit où personne ne pouvait l’atteindre. Issei lui demanda si il était fatigué. Voulait-il se faire croquer dès ce soir ? Mais dans ce cas il serait vraiment épuisé pour le lendemain. Lies considéra la question un long moment, avant de répondre tout en fixant le plafond et parlant bas :

-Je ne suis pas vraiment fatigué non. Je peux vous dessiner maintenant. Ce sera long, alors je vous conseille vivement de rester dormir ici après. Sinon il faudra revenir.

Le jeune se redressa, et se permit un sourire à l’adresse du professeur. Un sourire faible, mais sincère, preuve qu’il s’inquiétait de son état de santé. Si jamais Issei venait à avoir un accident parce qu’il ne s’était pas reposé, Lies s’en voudrait énormément. Il ne s’attachait pas aux gens, cependant il ne souhaitait pas leur mal non plus.
Cet homme était intrigué, comme beaucoup de ceux qui le rencontraient. Toujours les mêmes questions : pourquoi ce prénom ? Que cachait-il ? Pourquoi cet air perpétuellement mélancolique ? Pourquoi était-il tellement distant ? Il aurait pu répondre à ces interrogations. Mais à quoi bon ? A chaque fois il aurait droit à ces éternelles remarques. « Mais non il ne faut pas ! » ou encore « tu as tout pour être heureux ! » Issei non plus n’avait pas l’air heureux. Il l’avait remarqué, ce regard un peu triste, ce sourire nostalgique, lui aussi cachait des choses. Qui ne dissimulait rien ?
Lies se redressa, fixant son interlocuteur. Si il devait le croquer, alors il devait se préparer. Tout en lui tournant autour, en détaillant son corps avec attention, il déclara finalement, le visage du professeur entre ses doigts :

-Vous ferez un très beau modèle. Je serais flatté de vous dessiner. Mais pas ce soir. J’ai une très belle image qui vous irait à merveille. Si vous voulez, j’aimerais juste que vous posiez torse nu. Ou nu si vous n’en êtes pas gêné.

Le dessin, c’était une façon très particulière pour Lies de faire connaissance avec une personne. Cela paraissait très déséquilibré lorsque l’un posait nu, et l’autre se contentait de dessiner les traits sur une feuille blanche. Pourtant, à bien y regarder, Lies se montrait tel qu’il était. Passionné, aimant, sensuel dans sa façon de prendre possession de son modèle, séduisant dans cette particularité qu’il avait de percer totalement à jour la personnalité de son modèle, de retranscrire une expression. Mais surtout, indécent dans sa façon de s’imprégner des courbes de celui qui posait pour lui. Issei en aurait un aperçu lorsqu’il reviendrait. Car ce soir, la fatigue prenait le pas sur eux, en raison de la course surtout.
Lies fit signe à son invité de le suivre, et il le raccompagna jusqu’à la porte. Une dernière fois il admira de ses yeux vairons la moto qui avait fait remporter la course à son pilote. Un magnifique engin si il en était.

-J’ai passé une excellente soirée en votre compagnie. Vous me devez un dessin, alors j’attend votre visite avec impatience. Bonne soirée.

Il lui sourit, mais rien de plus. Lies ne serrait pas la main, tout comme il n’embrassait pas. Simplement parce les contacts physiques n’étaient pas sa tasse de thé. Et puis un regard et un sourire valaient bien plus qu’une poignée de main.
La moto fit entendre le son agréable à l’oreille de son moteur. Le jeune homme en frissonna. Les bras croisés sur son torse, il regarda le professeur s’en aller, et attendit de l’avoir perdu de vue avant de rentrer et d’aller se coucher. Cette soirée il ne serait pas prêt de l’oublier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est mauvais pour la santé, ça tombe bien je ne bois pas (Issei)   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'abus d'alcool est mauvais pour la santé, ça tombe bien je ne bois pas (Issei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Cream School :: Archives :: Vieux RPs-