Sweet Cream School
Le forum est actuellement en construction, les inscriptions ne sont pour le moment pas permises alors revenez nous rendre visite plus tard! Merci d'avoir visité notre forum et à très bientôt sur Sweet!

Sweet Cream School

Forum Yaoi NC-17
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eiri Wakamatsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Eiri Wakamatsu   Dim 17 Oct - 11:34

CARTE DU PERSONNAGE


Général

Nom: Wakamatsu
Prénom: Eiri
Anniversaire : 15 Avril
Âge: 32 ans
Nationalité: Japonais
Groupe : Professeur
Métier : Professeur d'anatomie
Orientation sexuelle: Homosexuel

Santé

Allergie(s) : Aucune à sa connaissance
Fantasme(s) : Que Dan lui fasse passionnément l'amour, sur la banquette arrière d'une voiture... Un fantasme bien simple et sans grande imagination, et pourtant un fantasme bien réel...
Peur : Aucune... là encore à sa connaissance
Manie : Il aime utiliser de la pâtisserie durant ses ébats =D



DESCRIPTION

Description physique: Eiri est un jeune homme de taille moyenne et si maigre que certains pensent de lui qu’il est anorexique. Ce qui n’est pas tout à fait le cas. Disons plutôt qu’il n’a pas un appétit gargantuesque et qu’il se contente de manger ce qui lui tombe sous la main. Malgré ce petit détail, cela ne fait pas obstruction au charme presque surnaturel qu’il dégage, peut-être une beauté exceptionnelle due à son air si innocent et à la fois... langoureux, rempli de passion. Eiri a une peau légèrement matte, une peau hâlée qui paraît lisse et très douce et donne souvent envie qu’on la touche. Cette impression de douceur n’est pas fausse, la peau de Eiri est toute aussi douce que de la soie. Ses cheveux, mi-longs, sont d’un noir de jais, aussi ténébreux que les plumes d’un corbeau. Il n’en demeure pas moins que quelques mèches encadrent son petit minois et renforcent ainsi sa splendeur. Ce qui est probablement le plus ironique est que Eiri ne se rend pas compte de sa beauté hors du commun et de ces petits détails qui ne font que la renforcer. Ses yeux sont légèrement bridés, en raison de son origine. La couleur de ses prunelles s’accorde parfaitement avec celle de ses cheveux et de sa peau. D’un brun foncé, elle s’éclaircit cependant à la lumière du soleil jusqu’à paraître limpide.

Les traits du visage de Eiri sont assez doux et exquis. Ses lèvres roses et pulpeuses invitent souvent à des baisers interdits et son regard rempli de passion, langoureux et à la fois innocent, lui donne un petit air d’adolescent qui s’ouvre au monde et découvre les secrets refoulés de l’amour. Eiri porte toujours un collier autour du cou. Ce n'est autre qu'un des souvenirs de ses parents défunts. Il porte souvent des vêtements assez légers et aux couleurs claires, comme il n’est pas du genre à apprécier les couleurs trop sombres qui ne donnent pas cette même impression de vie et de vitalité que les couleurs vives et lumineuses.

Description mentale: Eiri… est un jeune homme... vraiment très doux. Si si, je vous jure! Il est d’une douceur déconcertante envers une personne qu'il apprécie très sincèrement. S’il peut paraître dur et froid à certains égards, glacial et indifférent, distant et sans scrupule, il est pourtant très attentionné. Il agit seulement avec le désintéressement le plus total et avec froideur seulement lorsqu’il est de mauvaise humeur ou bien qu’il désire simplement cacher sa tristesse… ou un quelconque autre sentiment. Malgré cela, Eiri cherche toujours la compagnie de personnes, même s’il n’en a pas conscience, et tente bien malgré lui d’obtenir leur amitié. Il a une fâcheuse tendance à trop s’occuper de son travail... afin d'éviter de trop penser à Dan, mais cela lui a valu quelques réprimandes de sa femme, comme il s'investissait trop dans son travail alors, depuis, Eiri tente de trouver d'autres occupations telle que la lecture.

Certains pourraient le qualifier de lâche, et ils n’auraient pas tort, mais il s’agit surtout du côté timide et réservé de Eiri qui ressurgit. Un côté qui le rend plus inoffensif qu’un agneau et tout aussi fébrile. Cependant, il vaudrait mieux éviter Eiri lorsqu’il est en colère. En ces cas, il a tendance à user de violence, à créer le désordre tout autour de lui, frapper n’importe quoi et n’importe qui, aveuglé par la colère. Pour le calmer… Il n’y a qu’un seul moyen : l’assommer. Il rencontre toutes les difficultés du monde à se calmer de lui-même, surtout que sa force n’est pas à négliger.

Autrement... Eiri donne l'impression d'être un père vraiment très autoritaire et sévère, qui n'hésitera pas à réprimander son fils si ce dernier fait un faux pas. Évidemment, cette image n'est que l'apparence extérieure d'un couple hors du commun. Eiri agit de manière tout à fait différente lorsqu'il se retrouve seul, en compagnie de son fils, et il n'hésite pas à dévoiler son côté quelque peu pervers. Uke et seme en même temps, cela donne un bien étrange mélange...

Ainsi, Eiri semble avoir plusieurs personnalités, mais disons seulement qu’il possède juste plusieurs facettes et qui ne sont pas toutes des plus agréables à connaître. Il a de bons côtés comme de mauvais côtés.

Biographie:

Eiri... à 10 ans, il avait rencontré Cho, sa future femme. Contrairement à lui, son enfance avait été assez douloureuse en raison de son père alcoolique et de sa mère qui ne faisait rien pour arranger la situation, à croire qu'elle tendait les bouteilles de bière à son mari. Elle vivait dans une situation financière précaire. Tous deux inscrits à la même école, Eiri ne tarda pas à ressentir des sentiments pour elle... et Cho aussi. Trois ans plus tard, Dan vint au monde... Une erreur? Au début, oui... Et les parents des deux familles avaient réprimandé leur enfant pour leur insouciance mais... à la vue du bébé, les opinions se modifièrent de suite. Non, Dan n'était pas une erreur due à l'insouciance de deux adolescents en pleine puberté, mais il était un vrai miracle. Bien évidemment, encore trop jeunes, Eiri et Cho ne purent s'occuper de leur fils et ce furent donc les parents de ces derniers qui s'occupèrent de Dan, jusqu'à ce qu'ils terminent leurs études et se marient, à l'âge de 16 ans. Par la suite, chacun d'eux trouva un travail et, un an plus tard, ils emménagèrent dans un petit appartement sympathique, où ils pourraient élever sans encombres leur fils.

Pourtant, plus Dan grandissait... plus l'amour que Eiri lui portait grandissait lui aussi. Et un soir... un soir où Cho s'en était allée rendre visite à une amie pour une soirée entre filles... vint ce qu'il avait à la fois tant redouté et espéré. Dan n'était pas encore rentré, ce soir-là, et il était quasiment 22h30... Il n'avait pas respecté le couvre-feu imposé par ses parents. Eiri attendait sagement son fils tant chéri, assis sur le canapé du salon plongé dans l'obscurité la plus totale et quand il entendit du bruit, il ne prit pas la peine de se lever mais éleva tout de même la voix:

- Dan?

Il le vit alors entrer dans le salon, cigarette allumée entre les lèvres, lui reprochant encore de flemmarder. Flemmarder? Lui? Non, il attendait juste son retour... avec impatience. Et à présent, il voulait savoir ce qu'il voulait. Simple... Eiri ne faisait que jouer le rôle de père... du mieux qu'il le pouvait, en essayant de cacher les sentiments qu'il pouvait ressentir envers son fils. Eiri Aperçut l'ombre dans l'encadrement de la porte et ses lèvres s'étirèrent en un sourire, sourire que, bien évidemment, Dan ne pouvait pas voir.

- Je t'attendais... Tu rentres un peu tard, non? Malgré le couvre-feu imposé par ta mère et moi...

Et la même réplique vint encore à Dan, celle qu'il servait toujours comme argument: "Je ne suis plus un bébé non plus..." Puis il s'enquit au sujet de sa mère. Où était-elle? Que faisait-elle? Elle n'était donc pas encore rentrée? Mais il s'adressait avec tant de froideur à Eiri. Adolescent rebelle en pleine puberté, Eiri avait pensé pouvoir échapper à cela, en tant que père mais, apparemment, aucun adolescent ne faisait exception à la règle. Dan désirait parler d'un sujet précis à Eiri et sa femme, concernant une éventuelle petite amie... mais Eiri devinait par les intonations de sa voix qu'il s'agissait de quelque chose de bien plus compliqué qu'une femme.

Il jeta négligemment le magasine qu'il tenait sur la table basse du salon, sourire narquois aux lèvres.

- Ta mère est allée rendre visite à une amie... C'est une soirée entre filles, tous les hommes sont exclus, elle ne reviendra pas avant deux heures du matin...

Dan n'avait pas l'air plus intéressé que cela et suggéra de commander une pizza, mais Eiri avait déjà mangé. Puis son fils qu'il chérissait tant et aimait d'un amour interdit lança alors la phrase qu'il aurait mieux valu garder pour lui, peut-être même la phrase qui avait été à l'origine de tout ce qui allait s'ensuivre le reste de la soirée. "Ce que ça crève de l'amour...".

CRAC


Et voilà... Le magnifique crayon tout neuf, qui avait valu 0,50 euros, fut brisé en deux secondes. Le même crayon qui reposait sur la table, près du téléphone et d'un bloc-notes. Eiri s'en était emparé pour s'amuser à le tourner entre ses doigts, mais jamais il n'avait envisagé de casser du matériel, jusqu'à ce que ces mots franchissent les lèvres de son fils adoré. Il fronça les sourcils et grinça des dents, avant de marmonner un petit "Oui oui... Sauf que je n'ai pas très faim..." d'une voix glaciale et tranchante, préférant éviter de répliquer aux autres paroles de Dan, au risque de crier à tout va sans que Dan comprenne l'origine de cette fureur soudaine.

Sans plus attendre, Dan commença alors à gravir les escaliers sous le regard surpris de son père, avant d'ajouter qu'il aurait mieux fait de rester chez ce fichu ami comme ce dernier semblait merveilleusement bien cuisiner. Et il escomptait courir après avoir balancé à la figure de son adorable père toutes ces paroles terriblement blessantes? Furibond, Eiri se redressa donc d'un bond et gravit les escaliers d'un pas lourd, sourcils froncés et poings serrés. C'est à peine s'il défonça la porte de la chambre de son fils tant aimé.

- Si tu redis ça une seule fois, je t'empêcherai de courir ce soir, c'est compris?

Ce que Dan fit? Il conseilla seulement à Eiri de prendre un bain pour se détendre, comme il avait l'air un peu nerveux ce soir. Ces paroles suffirent à Eiri pour se calmer. Il se radoucit donc et suivit le conseil de son fils, tandis que ce dernier s'en allait prendre un peu l'air, courir dehors. Eiri le laissa s'en aller et ses épaules s'affaissèrent, comme s'il venait de se décharger d'un lourd fardeau. Il se traîna alors vers la salle de bain, selon les conseils de Dan, puis se fit couler un bain. Retirant un à un ses vêtements, Eiri se glissa tranquillement dans l'eau chaude en poussant un soupir de soulagement et s'adossa contre l'émail de la baignoire.

- Aaaah, quelle détente...

Il attendait patiemment le retour de Dan, tout en se lavant avec douceur et lenteur. D'ailleurs, ce dernier semblait vouloir prendre son temps pour revenir. Avait-il décidé de se caresser ou bien s'était-il permis une partie de jambes en l'air? Avec un soupir, Eiri mit du shampoing sur ses cheveux et les frotta avec force. Il les rinça rapidement, sortit de l'eau et se sécha, puis commença à se rhabiller avec lenteur.

Dès qu'il entendit du bruit, Eiri se redressa lentement et sentit une main se poser sur ses omoplates, alors qu'il s'occupait de boucler la ceinture de son pantalon. Il tourna la tête pour apercevoir Dan qui voulut s'assurer que sa mère rentrait effectivement tard, avant de déposer un baiser sur la joue de Eiri, lequel eut un frisson.

- Oui...

Sa voix n'était plus qu'un souffle et il s'approcha lentement de Dan, son cœur qui battait à tout rompre.

- Pourquoi?

"Comme ça..." Voilà la seule réponse qu'il avait pu obtenir. Dan désirait une soirée avec lui, cela faisait depuis bien longtemps qu'ils n'avaient plus été seuls, juste tous les deux... Eiri posa avec douceur ses mains sur le torse de Dan, ses yeux pétillants qui ne se détachaient plus de ses lèvres.

- C'est une très bonne idée... As-tu déjà testé le confort d'un lit double à baldaquin?

Bien évidemment, il parlait de son lit. Dan avait peut-être testé le confort d'un lit double, mais non d'un lit double à baldaquin. Eiri sentit alors ses bras se refermer autour de sa taille, l'enlacer, avant que des lèvres ne se posent sur les siennes pour l'embrasser, que sa langue ne parte à la recherche de sa jumelle. Il avait frémi au contact des bras de Dan autour de sa taille et il avait fermé les yeux au contact de leurs lèvres. Sans plus hésiter, Eiri pressa ses lèvres contre les siennes et l'embrassa furieusement, accueillant sa langue avec chaleur pour jouer avec elle. Leurs langues dansèrent ensembles... Puis Eiri sentit la main de son fils sur son entrejambe et lâcha un gémissement...

Bien évidemment, la suite des événements se déroula dans le lit. Eiri ne se retrouva pas dans le rôle de dominant, contrairement à ce que l'on aurait pu croire, mais de dominé. Malheureusement, le père comme le fils n'entendirent pas la seule femme de la maison revenir et Cho les surprit donc, alors que Eiri jouissait sur le torse de son fils. Inévitablement, une dispute éclata. Eiri fut viré de la maison. Il perdit la garde de Dan lors du divorce et il n'était plus en droit de le revoir. Il démissionna donc de son travail, professeur de mathématiques, pour emménager au cœur d'une nouvelle ville, afin d'entamer une nouvelle vie et il devint ainsi professeur d'anatomie à la Sweet Cream School.



QUESTIONNAIRE

1. Pour vous, que représente le chaperon rouge et le grand méchant loup? La représentation typique de la perversité selon mon point de vue...
2. Pour vous, la luxure est elle un pêché? Bien sûr que non!
3. Quel est le meilleur dessert que la terre ait jamais porté? Ah... Je crois bien que ce dessert a mes yeux ♥
4 Selon vous, avec quoi rime l'innocence? Innocence rime avec perversion...
5. Quel est votre définition de l'érotisme? ou pour vous qu'est ce que l'amour? L'amour... n'est qu'une autre forme de l'érotisme, une forme plus douce...
6. Répondez à la question :

SI C-H-O-C-O-LA-T= 8 … SI L-A-N-G-U-E=6 alors S-E-X-E =4

7. Lit double ou lit simple? Double, bien évidemment...
8. Quel est le phénomène qui touche les hommes au réveil, le matin? L'érection, c'est évident!
9. Quel titre donne-t-on à un élève d'un niveau supérieur à soi au Japon? SEMPAI
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
Adrian Macfear
Admin
avatar

Messages : 601
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 36
Localisation : A toi de deviner...

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Bibliothécaire
Amoureux et en couple avec...: Personne et tout le monde?
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: Eiri Wakamatsu   Dim 17 Oct - 13:23

Bon et bien et bien c'est du bien joli travail tout ça... Vraiment une bonne fiche en tout cas et, sur ce, je m'empresse de la valider avec joie!!

Rebienvenue parmi nous et donc, je vais te souhaiter de bien t'amuser et de nous faire de jolis rp!

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Eiri Wakamatsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Cream School :: Archives :: Vieilles demandes-