Sweet Cream School
Le forum est actuellement en construction, les inscriptions ne sont pour le moment pas permises alors revenez nous rendre visite plus tard! Merci d'avoir visité notre forum et à très bientôt sur Sweet!

Sweet Cream School

Forum Yaoi NC-17
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)   Mer 26 Mai - 12:34

Si il avait débarqué à la Sweet, ce n'était guère par esprit de solidarité. C'était bien pour raisons familiales. Ren, son neveu et successeur, lui en avait fait voir pas mal avant qu'il ne se décide à l'envoyer ici. Ca lui ferait pas de mal, à ce neveu dont il était le tuteur, de s'oxygéner le cerveau loin des affaires criminels. En tout cas, plusieurs mois avaient passé et le boss était bien décidé à rendre une petite visite à son neveu. Pour ne pas trop interpeller les flics, il avait changé d'identité et revêtu le costume de travailleur social. Même si il souhaitait se fondre dans le décor, l'homme dégageait une certaine prestance. Difficile de ne pas chercher à croiser ce regard métallique et de ne pas sentir son aura. Il marchait tranquillement, dans la rue, main dans une poche, l'aute sur le filtre de sa cigarette. Il fumait depuis pas mal de temps. A peine 8 ans, il avait connu sa première clope. Pour s'attirer la sympathie de ses collègues de travail, il décida de se rendre dans une boulangerie et d'y acheter un gâteau : les tartes aux fraises semblaient bien prometteuses même depuis la vitrine. Il y entra, eteignant sa clope. Interdiction de fumer dans les lieux publics se rappela t il. Il soupira pour la simple et bonne raison qu'il n'aimait pas vraiment gâcher une bonne clope. Comme dans toute la famille, le moment de la cigarette était un moment sacré. Enfin, il ne fallait pas non plus trop se faire remarquer. Il sentit quelques paires d'yeux se poser sur lui, notamment celles du boulanger. Il bouscula sans le vouloir quelqu'un, comme si il avait voulu lui piquer la place.

«  Bonjour, vous devriez servir le jeune homme devant moi après tout il est arrivé avant moi. »


dit il en dédiant à ce brave travailleur, un de ses sourires charismatiques et plein de charme. Il planta son regard dans les yeux du jeune homme.

«  Je vous prie de m'excuser si je vous suis rentré dedans, je ne faisais pas attention. J'étais attiré par les tartes aux fraises, j'espère qu'elles sont aussi délicieuses que votre personne. »

un petit compliment comme cerise sur la gâteau devrait passer l'affaire. Sanzu vit alors qu'il avait fait tombé quelque chose par terre. C'était un portefeuille mais le sien? Nan peut être celui du jeune homme.Il s'accroupit dans l'intention de le ramsser et de le rendre à son propriétaire. Déjà sa main se tendait vers l'objet en question.
Revenir en haut Aller en bas
Sen Enishi

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 23/04/2010

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Etudiant
Amoureux et en couple avec...:
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)   Mar 15 Juin - 8:55

Habituellement Sen était quelqu'un de peu matinal, aimant dormir jusqu'à des heures perdues emmitouflé dans des couvertures un peu trop accueillantes et dans un noir complet. Seulement ce matin là, les épais rideaux étaient grands ouverts et les premiers rayons de soleil agressaient directement son visage endormi. Une grimace et des cheveux en bataille pour tout bonjour. Pourquoi avait - il oublié ce léger petit détail pourtant si important. Avec un soleil tel que celui là, n'importe qui aurait été de bonne humeur, prémisse d'une journée où tout soucis serait absent. Sen avait autre chose à penser qu'à la nature et aux relations humaines, tout ce qui l'importait c'était les enfants de l'orphelinat et la Mère. Il regarda son téléphone en soupirant. Ne pas l'inquiéter pour rien.

Son estomac ne comptait pas prendre de congé, aussi se manifesta - t - il assez bruyamment. * Oups ... * Pas envie de fréquenter les autres étudiants pendant le petit déjeuner ; enfilant ce qu'il avait porté la veille, il sortit du bâtiment pour rejoindre la ville, la boulangerie et toutes ses douceurs. Les mains dans les poches, il entra dans le magasin et attendit son tour derrière la file des clients déjà présents. Toujours trop de monde et lui qui n'aimait pas la foule. Quelqu'un le bouscula, faisant tomber son portefeuille. Cette journée commençait vraiment sous les plus mauvais ospices. Levant les yeux sur le coupable, il fut surpris de devoir autant lever la tête pour rencontrer ce regard. Qu'est ce que c'était que ce regard ? * Il me compare à une tarte aux fraises ?? *

Dans un petit grognement encore soupoudré de sommeil " J'suis pas une fraise ... " il se baissa à son tour pour ramasser son bien quand il rencontra la main de cet homme. Se redressant comme si on l'avait brulé, un léger rouge sur les joues. Qui était - il à la fin ? Pour se donner une contenance, son regard se tourna vers les gâteaux au chocolat qui semblaient l'appeler, une main sur son estomac. Il ferait n'importe quoi pour manger du chocolat, tout osé pour s'en délecter.

La boulangère le rappela à l'ordre en lui demandant ce qu'il désirait. Reprenant alors ses esprits et son portefeuille des mains de l'adulte, il pu enfin commencer une " bonne " journée. Ce regard posé sur lui était tellement étrange, tellement prononcé ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)   Lun 21 Juin - 14:27

Sanzu s'autorisait rarement une grasse matinée. Il était quelqu'un de très travailleur et de consciencieux. En même temps, diriger le clan et son organisation criminelle c'était pas un boulot de tout repos. Il prenait rarement des pauses organisant ses rendez vous, ses rencontres avec les membres , comme des rendez vous d'entreprises. Il obtenait pratiquement toujours ce qu'il voulait et quand il ne l'obtenait pas, il passait, pour ainsi dire aux billets plus que menaçant et le tout en usant d'un ton cordial. Côté sexe, il avait des partenaires, féminins ou masculin, ça lui permettait d'aggrémenter ses soirées et surtout de décompresser de temps en temps. Le sexe le calmait , quelque peu. Il avait été marié, comme le voulait la tradition familiale, il s'était marié jeune mais son épouse avait mystérieusement disparu. Sans doute, avait elle fini , dans le fleuve. Si elle était vivante, ce qu'on doutait peu, on la considérait , comme morte et personne ne parlait d'elle, dans la famille. Il portait toujours l'alliance le liant à cette femme, ça avait l'art de dissuader les femmes ,d'espérer plus qu'une coucherie. Avec les hommes, ca évitait aussi de leur faire croire à un début d'histoire d'amour aussi avait il gardé cette alliance, faisant croire que sa femme était à l'étranger ou encore occupée ailleurs afin d'expliquer son absence. L'homme ne prenait pas de risques concernant ses liaisons, il s'intéressait plus à des hommes matures et à des femmes mures. Les jeunots ne l'intéressait pas , pour la simple et bonne raison qu'il se laissait guider par leur esprit romanesque.

Sanzu n'était pas un mal appris. Si il bousculait quelqu'un , il s'excusait. Faut dire aussi que la personne bousculée, dans ce lieu, n'était pas déplaisante à regarder aussi laissa t il un peu traîné son regard sur le visage, le corps puis à nouveau vers les yeux en s'arrêtant au passage sur les lèvres de ce dernier. Un sourire plus que discret apparut sur les lèvres de ce dernier. Il songea que ce jeunot devait ne plus être célibataire et crier au lit, comme une véritable pucelle. Pour le complimenter, il l'avait effectivement comparé au fraise, ce qui arracha un grognement au jeune homme.

«  Ca, je sais bien que tu n'es pas une fraise mais vois tu...Celui ou celle qui te goute , doit avoir l'impression de cheminer vers le paradis... »

L'homme prononça ses mots afin de récupérer le portefeuille mais ses doigts frôlèrent celui du jeune homme. Sanzu se saisit doucement de cette main qui tenait le portefeuille. Il observa celle ci tout en se redressant à son tour.

«  Tu as les doigts fins et ta peau m'a lair douce..Heureux ou heureuse , celui ou celle qui peut la caresser. »

Sanzu lui permit de reprendre sa main. Il observa ce regard ,ses joues légèrement rouge. Encore un gossse mais qui n'en était pas moins adorable. En tout cas, il était sûr maintenant d'une chose, le jeune homme était attiré par les hommes sinon il n'aurait pas réagi à son contact. Sanzu fouilla dans sa poche et sortit son propre portefeuille.

«  Pour m'excuser de t'avoir bousculé, laisse moi te payer ta commande. Choisis sans regarder à la dépense, je te l'offre.. »

Sanzu souriait rarement et bien que son ton soit doux, il se dégageait de sa personne, une certaine autorité que les gens de la boulangerie respiraient à plein nez, ils n'auraient jamais l'idée de défier Sanzu ou de ne pas lui obéir, cela se sentait aussi surement que le pain sentait bon et qu'il était chaud.

«  Je t'invite même à boire un café, si tu veux, tu es étudiant à la Sweet Cream School? »

Demanda t il alors se disant qu'il pourrait ainsi glaner quelque renseignements sur son neveu afin de savoir comment il se comportait à l'école et si il s'apaisait au niveau du caractère.
Revenir en haut Aller en bas
Sen Enishi

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 23/04/2010

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Etudiant
Amoureux et en couple avec...:
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)   Mar 13 Juil - 13:44

Sen ne savait pas vraiment sur quel pied danser face à un homme comme celui qu'il venait de rencontrer. Fallait - il adopter la même attitude que celle de tous les jours ? Parler n'était pas dans ses habitudes, se lier avec un inconnu encore moins. Il ressemblait à ces hommes qui avaient saccagés l'orphelinat, les rires des enfants volant en éclats. Ses pensées d'adolescents n'avaient pas leur place, il ne pouvait pas les laisser sans défense encore plus longtemps. Années après années, tout ce qu'il possédait se réduisait en poussière, estompant son sourire peu à peu. Depuis son arrivée, il évitait tout contact, tout regard ou parole venant d'un autre être humain. Cependant, celui la ne semblait pas vouloir lâcher le morceau si facilement. Des mots doucereux censés ravir quelques sourires ou informations sur sa personne.

" Celui ou celle qui me goute, hein ... ? Qu'est ce qui vous fait croire ... qu'on me goute ? " Il affronta son regard puis baissa les yeux sur la pâtisserie qu'il tenait entre les mains. Jamais il n'avait dépensé plus que nécessaire, vivant avec le minimum depuis qu'il vivait avec la Mère alors il n'allait pas profiter de l'argent d'une tierce personne. Mais pourquoi pas accepter un petit déjeuner ? Tout pour ne pas rencontrer des gens de son âge. Cela signifiait des questions, ce qu'il détestait par dessus tout.

Tous deux partirent s'assoir à la terrasse d'un café avoisinant la boulangerie. A cette heure de la matinée, peu de monde profitant du début des beaux jours. Une fois la commande passée, Sen déballa sa pâtisserie et la croqua à plein dent. Un peu de sucre glace sur les lèvres à la façon d'un enfant un peu trop gourmand ;, où est le mal à aimer les bonnes choses ? " Oui, je suis à la Sweet Cream School " Il leva les yeux sur lui, regardant ses lèvres tremper dans le café noir. Cette délicieuse odeur de sucre et d'amertume flotta jusqu'à ses narines. Après quelques secondes où chaque mot était pesé, il entrouvrit les lèvres. " Et vous ... ? Qu'est ce que vous êtes ? " Quelqu'un de bien curieux, inconscient peut être mais fascinant dans la façon de se mouvoir. Il pencha la tête sur le côté pour l'observer.

Une légère brise souffla, emportant avec elle les fines mèches barrant son visage de porcelaine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)   Mer 21 Juil - 12:10

Une rencontre bien surprenante et qui pouvait s'avéer alléchante si il arrivait à prendre ce fruit tendu vers lui. Le jeune élève de la sweet incarnait une tentation bien difficile à résister. Il se demanda un instant si quelqu'un avait déjà goûter à ce jeune homme. Surement que oui . Il imaginait mal quelqu'un comme cet éleve, encore puceau et sans partenaires.

«  tout simplement que j'ai du mal à t'imaginer sans petit ami. Tu m'as l'air d'etre bien délicieux pour n'etre qu'un fruit que rien n'accompagne.. »

dit il de maniere charmeuse et polie. Il aimait bien parler à coups de sous entendu.Les sous entendu c'était bien la spécialité de la famille. Il songeait que comme Ren, il les utilisait volontiers sans chercher vraiment dans sa tete. Ils venaient tout naturellement et il ne faisait meme pas l'effort de les chercher. C'était devenu naturel chez lui. Et puis les sous entendu avaient la noblesse de paraître plus raffinés et moins pervers. Enfin ca c'était ce que pensait la plupart des personnes peu apte à cet exercice. Au contraire, le sous entendu permettait de mieux séduire et de jouer les innocents, de menacer sans en avoir l'air, de flirter sans en avoir l'air. Sanzu ne se privait pas de flirter devant un joli visage. Le mettrait il dans son lit? On verrait bien. Pour le moment il jouait au chat chassant la sourie.

L'homme proposa ensuite d'aller prendre un bon petit déjeuner dans un café histoire aussi de se faire pardonner sa maladresse. Le dialogue s'enchaina tout naturellement. Il sentait tout de meme que le jeune hommer restait sur ses gardes comme si il avait peur que Sanzu lui saute dessus et le viole. Perso, il était pas pour le viol. Il préférait séduire pour mettre quelqu'un dans son lit ou le prendre dans les toilettes du restaurant.

« Tu as de la chance d'avoir pu t'inscrire dans cette école. Je sais qu'ils sont tres selectifs. »

dit il histoire de ne pas laisser tomber a plat la conversation. Il prit son café le buvant lentement puis il reposa la tasse.

«  Moi je suis Sanzu..et j'ai un neveu qui travaille dans cette école. Tu l'as peut etre croisé. »

Il fit un doux sourire.

«  et toi tu t'appelle ? »
Revenir en haut Aller en bas
Sen Enishi

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 23/04/2010

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Etudiant
Amoureux et en couple avec...:
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)   Ven 10 Sep - 20:33

[oulaaaaaaaaa !!! Merde j'ai oublié de répondre >< toutes mes excuses je vais réparer ça]

Sen n'était pas un jeune homme aimant faire la conversation, plutôt réservé ou sur la défensive, toujours à se méfier de ce qui l'entourait. En se sentant agressé, la violence était souvent sa seule réponse.

Son regard plongé dans celui de cet homme, un si intense courant passait qu'il lui en arrachait un frisson au point qu'il en baissa les yeux. Secouant la tête pour se ressaisir, il leva le menton pour se rendre fier. Du chocolat sur les doigts, un coup de langue furtif. Sexy sans vraiment s'en rendre compte. Voilà quelle était sa spécialité hormis la cuisine sucrée. Ce goût si délicieux, pouvant le rendre fou : le chocolat. Chaque personne possède son pêché mignon, la chose pouvant le faire succomber. Impossible de faire autrement, impossible devant cet inconnu, il agissait machinalement guidé par son estomac. Il sentait bien ses yeux se poser sur son corps, le détaillant sans en perdre une miette. Que pouvait - il penser ?

" J'ai fait quelques ... concours pour rentrer dans cette école et puis ... j'ai de l'argent de côté. Il le faut bien. "
L'argent qu'il gardait en réalité pour venir en aide à la Mère et aux autres orphelins qui constituaient désormais son unique famille. Pieds nus, couverts de sang, le regard perdu dans le vide. Dans les bras d'un pompier il regardait le corps de ses parents qu'on enfermait dans des sacs noirs. A qui le confier ? Pas de famille connue. L'orphelinat semblait être la meilleure solution. Longtemps muet à cause de cet effroyable séjour en compagnie de la mort et de l'horreur. Souvent des bribes lui revenaient en mémoire et ses yeux se chargeaient de larmes.

" Non je ... je n'ai encore rencontré aucun élève ... Quel est votre nom ? Je pourrais peut être chercher votre neveu à l'occasion. " A vrai dire il s'en fichait un peu mais la Mère lui avait appris à ne pas être impoli. En terminant sa tasse fumante il leva à nouveau les yeux sur lui " Je m'appelle Sen. Sen Enishi. " L'air doux de cette matinée n'était pas fait pour rester assis bêtement à se regarder en chiens de faïence. Il referma sa veste et se leva en mettant quelques pièces sur la table. " J'ai envie de marcher. " dit - il en se levant, sachant bien qu'Il allait le suivre. Les mains enfoncées dans ses poches et les yeux au sol, il semblait perdu dans ses pensées, se posant mille questions. " Vous allez enseigner à l'école ? "



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)   Mar 14 Sep - 10:24

Sanzu était un etre a l'aise partout et avec tout le monde. Dans son métier officiel et officieux , c'était d'ailleurs très recommandé. On apprenait rapidement à savoir à qui faire confiance et à qui ne pas faire confiance, à savoir ou se trouvait le danger ou pas. Pour le moment, il ne ressentait aucun danger dans son entrevue avec le jeune homme qu'il venait de rencontrer. Au contraire, c'était un moment de pure détente où il cherchait à connaître cette douceur sucrée instalée en face de lui. Non il ne parlait pas du chocolat que le jeune homme consommait avec avidité mais bien de la personne elle meme. Sen ne semblait pas se rendre compte de combien il pouvait être attirant, dangeuresement attirant. Sanzu se mit à rêver qu'il consommait ce jeune homme, dans une chambre, à savoir si c'était sa chambre chez lui, celle d'un hotel ou celle de l'école, il s'en fichait. Mais le fantasme était bien là. Il ne put s'empêcher de se moquer de lui meme. Vraiment un homme de son age fantasmer comme un collégien, qui l'aurait cru? Ne trahissant rien de ses pensées; l'homme présentait à son interlocuteur un visage toujours impassible, souriant tout de meme.

«  tu as eu de la chance de pouvoir y entrer, c'est une bonne école d'apres ce que j'en sais. J'ai entendu dire d'ailleurs qu'elle était très acceuillante.. »

dit il en prenant quelques gorgées de son café. Il reposa la tasse continuant de le regarder droit dans les yeux. Il ne parvenait pas à se détacher de son regard aussi attirant que le reste de son corps. Il se demandait quelle était la situation de ce jeune homme. Déjà il semblait ne pas être né dans l'opulence. Il semblait venir d'un milieu modeste. Ensuite, il ne parlait pas de ses parents. Parents inconnus? Morts? Mal aimés? Indifférent au sort de leur rejeton? Il était facile de s'en poser des questions. En tout cas, il allait vérifier une fois qu'il serait seul. Il suffirait de faire jouer quelques relations pour en savoir un peu plus sur ce jeune homme.


«  Je m'apelle Sanzu Hatori mais mon neveu ne porte pas le même nom de famille que moi. Même si je suis son tuteur, il a souhaité gardé son nom de famille. J'ai voulu l'adopté mais il s'y est toujours refusé..c'est un etre têtu..Il s'appelle Ren...Ren Hijoushiki. »

dit il en souriant tandis qu'il apprenait alors le nom et prénom de son interlocuteur.


«  Sen c'est un joli prénom, il vous correspond bien.. »

puis il paya les consommations. Il hocha de la tete puis se leva a son tour histoire de participer à la promenade.

«  Non je ne suis qu'un humble habitant de cette ville. Je suis travailleur social. »

l'homme tira une clope qu'il coinca entre ses levres et protégea la flamme d'une de ses mains. Il tira une longue bouffée qu'il exala par la suite par la bouche. Coincant la clope entre les doigts, il l'entraina à sa suite vers le parc. Il choisit de prendre un chemin où ils seraient seuls.

«  c'est un beau jour. »

Il s'arreta sous un arbre et le fit reculer contre le tron. Il lui prit le menton entre le pouce et l'index.

«  Tu dois avoir goût de chocolat maintenant.. »

la clope rejoignit le sol et fut écrasée par son pied. L'homme avança son visage vers celui du jeune homme. Ses levres effleurerent les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Sen Enishi

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 23/04/2010

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Etudiant
Amoureux et en couple avec...:
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)   Lun 8 Nov - 14:27

La curiosité, un bien vilain défaut. Il pouvait jouer de drôles de tours, mettre la personne dans un état d'embarras. Cet homme, lui, semblait s'en moquer et même jouer avec l'intimité des gens. Sen était toujours sur la défensive pour éviter de parler de lui. Trop de souvenirs, trop de douleur et trop de sang ... Son regard triste. Faire la conversation n'était pas dans ses habitudes et l'idée qu'on le force à le faire ne lui plaisait pas du tout.

Après avoir terminé leur conversation autour du café, les deux hommes partirent en direction du parc. Il y avait quelque chose de louche dans cette histoire. Mais quoi ? A trop se méfier, on a du mal à comprendre ce que les gens attendent vraiment de vous. Les mains dans les poches, le jeune étudiant marchait en tête, Sanzu sur ses pas. Son coeur battait la chamade, il sentait quelque chose venir. Quelque chose qu'il n'allait sûrement pas apprécier. L'homme le pousse contre le tronc d'un arbre et se pencha sur lui pour lui voler un baiser. Les yeux grands ouverts, il ne parvenait à bouger. La surprise était totale.

Reprenant cependant rapidement ses esprits, son premier réflexe fut de pousser cet homme un peu plus loin et de se toucher les lèvres. Pourquoi ? Son esprit s'embrouillait. Il fronça les sourcils et le regarda, attendant une explication.

" Ca ne se fait pas. Je ... Pourquoi vous avez fait ça ? "

Son corps avait malgré lui réagi à cet invasion de son espace intime. Il n'en avait pas l'habitude et n'en connaissait pas grand chose. Il regarda autour de lui, cherchant un échappatoire, un moyen de fuir le plus vite possible mais rien ne venait. Il était comme nu. Sa carapace venait de se fêler. A cause d'un homme ! Petit garçon deviendra grand. Arrivé dans un monde adulte bien avant l'âge à cause d'une nuit d'horreur. Mettre les formes n'était pas pour lui.

" Je ne vous connais pas ... "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)   Mer 1 Déc - 8:43

[ Désolé pour l'attente, j'avais pas vu que tu avais répondu TT]

La curiosité était peut etre un bien vilain défaut mais elle permettait de bien se sortir de situations cauchemardesques et d'avoir la vie sauve, dans d'autres situations. Tout dépendait du contexte. Ici, nous ne trouvons pas dans une situation mafieuse alors il n'y aura pas de vie mise en danger.

L'homme avait invité le jeune homme à prendre un thé ou café avec un petit morceau de café , sur une terasse. Heureusement, il ne faisait pas trop froid à ce moment là sinon il y aurait eu probabilité que l'un des deux tombent malades. Personnellement, je voyais mal Sanzu jouer les infirmiers de service. Les docteurs pour pimenter les relations sexuelles peut etre mais de là a soigner vraiment, il y avait de la marge.

Petite promenade digestive pour nos deux compères après ce délicieux moment passé au café du coin. C'était une drole de journée pour Sanzu. Que dire? La vie est pleine de surprise alors il arrive qu'on cède à ses impulsions simplement pour pouvoir causer de la surprise, de l'émoi, de l'envie chez celui qu'on veut comme partenaire du moment.

Pourquoi l'avait il embrassé? Eh bien parce que ses levres étaient une invite au baiser voilà pourquoi. Elles étaient roses pales, rien a voir avec les levres pulpeuses des femmes mais tout de meme elles provoquaient l'envie.

«  C'est ton premier baiser? J'ai dû mal à le croire... »

Au lieu de répondre à sa question, il lui en posait une autre. C'était bien tout notre Sanzu. Ce n'est pas le tuteur de Ren pour rien. Il peut se montrer tout aussi charmant qu'exaspérant et la il n'allait pas déroguer la regle. 

«  Je te connais pas depuis longtemps aussi. Apprenons nous a connaître, si tu veux »

Loin de se froisser , l'homme revenait a la charge. Le corps de Sen avait répondu, malgré lui mais il avait répondu. Il se sentit dans la peau du loup, ayant trouvé la perle rare. L'homme se rapprocha a nouveau.

Il l'embrassa a nouveau mais cette fois plus longtemps, avec la langue, apres avoir forcé le barrage de ses levres, l'appuyant de nouveau au tronc d'arbre avec une main tenant le poignet en l'air. Il n'allait pas laisser s'échapper cet oiseau rare. Ca aurait été un crime non? »

«  Que j'aime tes levres, elles sont délicieuses. Et le reste doit etre tout aussi délicieux à découvrir.. »

L'homme rompit le baiser pour aller déposer des baiser sur le torse, presque chastement puis ses levres se poserent dans son cou où sa langue prit le relais pour le lécher, remontant jusqu'au lobe d'oreille afin de s'en saisir et de le suçotter.
Revenir en haut Aller en bas
Sen Enishi

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 23/04/2010

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Etudiant
Amoureux et en couple avec...:
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)   Mar 21 Déc - 11:44

Bien sûr qu'il ne s'agissait pas là de son premier baiser, il avait déjà eu des expériences amoureuses, sexuelles aussi mais jamais concluantes. Cela avait toujours abouti à un échec cuisant, si bien qu'il préférait multiplier les expériences sans lendemain. Seulement ici c'était un adulte plutôt imposant qui l'embrassait et qu'il ne connaissait que depuis une heure. Plutôt étrange comme matinée. Ses mains bloquées contre le tronc, totalement à la merci de cet homme entreprenant. Il pencha la tête sur le coté pour lui laisser le champ libre. Il ne pouvait résister, c'était plus fort que lui. Le désir montait peu à peu. Son bas ventre le brulait comme si un serpent de feu venait d'y trouver domicile.

Les mots que Sanzu prononçait résonnaient à ses oreilles comme l'annonce de ce qui allait arriver sous peu. Il se doutait que cet homme tenait ses promesses.

" Et si ... et si quelqu'un arrivait ? "

Il était d'accord pour la pleine nature mais les gens pourraient être choqués de voir deux hommes dans une telle position. Ayant déjà été surpris, traité de monstre et de pervers ... Ce n'était pas ce qu'il y avait de plus plaisant.

Toucher ses cheveux, l'attirer d'avantage à lui pour lui montrer qu'il en avait envie lui aussi, le faire glisser un peu plus bas ou bien se laisser guider par l'expérience de l'adulte. Une fois glissé dans l'ambiance ... il ne tenait pas très longtemps. Son oreille était d'ailleurs l'un de ses points les plus sensibles et un gémissement qu'il ne pu contrôler sorti de ses lèvres rosées.

" Sanzu ... " soupira - t - il.

Il devait être délicieux lui aussi, il voulait gouter mais n'osait lui demander. Sa fierté d'homme remontait à la charge. Pour le moment il se contentait de subir et d'apprécier toutes les petites attentions. Ses bras commençaient à le faire souffrir et à devenir faibles. Il tendait les lèvres pour l'embrasser de nouveau, pour échanger leurs souffles chaud, pour les unir. Il plaça une jambe sur la hanche de l'homme.

" Je vous veux ... "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)   Mer 22 Déc - 11:35

Ce n'était qu'un baiser donné un inconnu plutôt sexy pourtant l'homme avait cru entendre son coeur manquer un battement, pourquoi donc? Mieux valait ne pas trop s'interroger là dessus et continuer la découverte de ses lèvres chaudes, douces, avec ce goût sucré qui donne envie que le baiser ne se termine jamais. Pourtant, il fallait bien le rompre pour reprendre son souffle. Les lèvres dérivèrent pour trouver la douceur de son cou. Le jeune homme ne semblait pas vouloir résister. Il pencha même la tête sur le côté, comme si il voulait lui laisser plus de place. Il lui mordilla gentillement l'oreille. Il esquissa ce sourire amusé, typique de la famille. C'était un sourire en coin mi amusé, mi moqueur, mi taquin.

«  Et après? Tu as honte de montrer au monde que je te désire et que ton corps montre son envie? Perso, je m'en fous. Si ils n'aiment pas , ils n'ont qu'à regarder ailleurs..C'est pas mignon, deux hommes se montrant leur désir mutuel? ».

L'homme remonta le haut pour lui en entourer les poignets. Le brun posa sa langue sur le torse plusieurs fois, pour le lécher plusieurs fois puis il s'amusa à lui mordiller les tétons. L'homme pressa son genou contre la bosse.

«  Tu crois tu as besoin de me le dire? Tu crois que je ne te désire pas? »

L'homme massa sa bosse. La voix était devenue rauque sous l'envie. L'homme redressa la tête pour planter son regard dans le sien.

«  Si tu veux ailleurs...dans un endroit plus intime, dis le moi maintenant parce que je ne pense pas pouvoir m'arreter apres.. »

Il le dévisageait avec une lueur de désir dans les yeux les faisant paraître plus dorés. Le brun lui caressa doucement la joue, du dos de la main.

«  Alors que décides tu? »


Revenir en haut Aller en bas
Sen Enishi

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 23/04/2010

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Etudiant
Amoureux et en couple avec...:
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)   Sam 22 Jan - 11:31

Son désir était à présent tellement fort qu'il occupait toutes ses pensées. Comment résister lorsque des mains habiles vous parcourent le corps ? Sen était un homme. Un homme avec des envies qu'il devait assouvir. Peu importe si des yeux curieux venaient à découvrir cette scène intime, il s'en moquait à présent. Si bien qu'au lieu de répondre à la question de cet amant il ne fit que gémir. Un gémissement qu'il ne se savait pas capable d'émettre. Le genre de gémissement qui vous fait tourner la tête.

Les mains à présent emprisonnées, il était à sa merci. Juste bon à recevoir, c'est ce qu'il voulait. Son pantalon commençait à le gêner et le jeune garçon le lui fit bien ressentir. Ses envies, ses désirs, ses pulsions.

Leurs regards ne cessaient de se rencontrer, à chaque fois avec d'avantage d'intensité. Le moment était brûlant, charnel. Ses reins se creusèrent et il se cambra pour s'offrir à cet homme qui était arrivé si facilement à lire en lui. Il se sentait à nu, à découvert. Bientôt il serait marqué d'un seau indélébile, à jamais gravé dans sa chair. Il ne parvenait pas à parler, juste à gémir. La nature allait être le témoin de leur aventure. Il s'appuya contre l'arbre pour que Lui le possède avec plus intensément, avec force et désir. Une goutte de sueur perla le long de son visage pour aller mourir sur sa gorge.

" Je ... vous veux ... veux maintenant ... "

On aurait dit qu'il avait été privé de ce plaisir durant des années alors qu'il n'en était rien. L'étudiant se mordit la lèvre inférieure pour tenter de faire moins de bruit mais il ne réussit qu'à se blesser. Toujours plus, comme un enfant gâté arrivant à avoir tout ce qu'il voulait. Mais son envie était bien simple ici : Il voulait lui appartenir, pour au moins cette journée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)   Mer 26 Jan - 12:11

Le désir avait flambé la raison; le décor. Il n'y avait plus que respirations haletante, mots murmuraient a voix basse, soupirs, grisement, la chaleur dû au sens qui se décuplent et s'allument sous l'effet de l'envie, le pouls qui s'accélèrent dessous la chair, une gêne au niveau du pantalon. Oui tout cela était délicieusement plus que tentant. Il goutait à la douceur de sa peau, en la caressant , en y déposant des baisers brulants. Il sentait des frissons naître à chaque endroit qu'il touchait, que ce soit par les levres ou par les mains. Sanzu aussi le désirait. Il voulait satisfaire ses hormones, s'embarquait pour Cythère et ne jamais rentrer. Pour le moment , rien ne comptait en dehors de l'envie de prendre ce jeune homme et de s'unir à lui, là contre l'arbre, en pleine nature. Si on les voyait? Ca le genait pas le moins du monde après tout il était un homme et à la fois, un animal et comme tous les animaux, il y avait ce besoin primaire à satisfaire.
L'homme maltraita alors les tétons de sa bouche et de main. Il le sentait durcir sous ses attentions. Ca le poussait à continuer dans sa recherche du plaisir et d'allumer chez ce jeune homme, la meme envie que lui. Sanzu lui avait ôté le haut, dévoilant alors un torse plein de promesse, un ventre que l'on a envie de baiser.

«  Moi aussi, j'ai envie de toi.. »

Il n'y avait pas d'autre chose à répondre. En l'embrassant, il déboutanna l'attache de pantalon. Le pantalon fut oté. Il glissa une main dans le boxer au niveau des fesses pour les palper, les caresser, mettre un doigt au niveau de l'anus tandis qu'il lui faisait un suçon au niveau de la clavicule. Celle ci ne tarda pas à être prise sous l'assaut d'autre suçon, dessinant pratiquement un collier. Ce jeune homme était un dessert plein de tentation. L'air puait le sexe et ce n'était pas prête de finir. Ils n'en étaient qu'au début.
Revenir en haut Aller en bas
Sen Enishi

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 23/04/2010

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Etudiant
Amoureux et en couple avec...:
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)   Mar 1 Mar - 13:06

Caressé de cette façon, regardé de cette façon tel une pâtisserie qu'on dégusterait avec gourmandise. Le rouge lui était monté aux joues, son corps réagissant de sa volonté propre. Son dos collé au tronc de l'arbre, les poignets attachés à la branche, offert à cet homme qui avait tant de pouvoir sur lui. C'était la première fois qu'un adulte l'approchait, qu'il laissait quelqu'un s'emparer de son être. Des murmures de plaisir sortaient de ses lèvres entrouvertes. Les cheveux tombaient devant son visage, cachant ses yeux embrumés de désir. Même sans parler, il réclamait le corps de Sanzu de toutes ses forces.

Il sentit une main sur ses fesses puis un doigt curieux s'aventurer sur son anus. Il mordit sa lèvre intérieur et se cambra pour que l'adulte aille plus loin dans sa découverte. Sen leva sa cuisse pour la poser contre une hanche gourmande, s'offrant ainsi comme la plus belle des sucreries. Ces deux gourmands allaient ainsi s'adonner à des plaisirs interdits.

" Je n'en peux plus ... "

Le jeune homme, distant et méfiant avait laissé place à un garçon demandant sa part de plaisir. Le jour et la nuit en quelques heures.

Depuis qu'il avait rejoint l'orphelinat, il s'était toujours méfié des adultes. Pour lui, ils n'étaient que des meurtriers, des personnes sans cœur œuvrant pour leur propre plaisir et satisfaisant leurs envies les plus malsaines. Il s'était proclamé protecteur des plus petits, ne laissant jamais quiconque les approcher, ayant appris à se défendre dans la rue. Tout le monde le prenait pour un pauvre garçon sans sous ...

Quelques passant les avaient vu, ces deux hommes dénudés et avaient rapidement changés de chemin. Un sourire s'était fixé sur son visage avant de se transformer en gémissement. Ses lèvres embrassèrent la peau tendre du cou de Sanzu, leurs corps unis l'un à l'autre.

" Prends moi ... "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)   Lun 7 Mar - 14:44

La peau du jeune homme rappelait la couleur d'une délicieuse sucrerie légèrement rosée. Elle invitait aux caresses, à être goûtée de manière particulièrement indecente. Les lèvres c'était une cerie dont il ne se laissait pas d'en savourer le goût. Les tétons s'offraient à ses dents, comme si ils étaient des meringues colorées. C'était une vue prenante, délectable. Ce corps , qui maintenant le réclamait, c'était une invite à être dévoré sur le champ. C'était délicieux de l'entendre gémir , de voir ces yeux là se couvrirent d'une crème chantilly ayant le sinctillement du désir, de l'envie. Puis la main se fofilla, s'emparant de sa fesse pour la masser délicatement comme on s'occupe d'une pâte à tarte.

«  Si tentant.. »

Laissa échapper notre assistant social qui se découvrait maintenant pâtissier , certes mais patissiers du corps. C'était un maitre, sans mentir, dans l'art de donner envie d'être dévoré. Il faut dire aussi que sa trouvaille était un véritable appel au viol. L'homme s'empara à nouveau du fruit de ses lèvres alors que son doigt travaillait son anus afin d'obtenir quelque chose. Bien sur, il l'obtient : ce prend moi que l'on pourrait rapprocher de mange moi. Effectivement, il allait le manger, le savourer. Qu'importe qu'on les regarde, le brun n'en avait fait que faire. Si cela dérangeait les gens, ils n'avaient qu'à regarder d'ailleurs. Quand bien même, il est toujours excitant de constater que les gens comprennent que le jeune homme s'offrant à ses caresses, sans vergognes, était son jouet, sa création, son être à lui pour le moment. Pour le moment ? On verrait bien ce que cela donne plus tard.
«  Pressé. »

Dit il en ricannant doucement, amusé à son ordre en même temps, c'était bien ce qu'il recherchait : cet abandon total de la raison pour se livrer à la luxure. C'était une vraie descente sur l'autel des vices mais après ? Allait il s'en plaindre? Bien sur que non puisqu'il était l'initiateur de tout cela. Le brun ne tarda pas à dévoiler son propre membre, gros, dur , tendu par une érection qui témoignait de tout son désir.

«  Regarde moi dans les yeux. Je veux te voir quand je vais te prendre »

C'était dit d'un ton à la fois doux et caressant mais il y avait aussi une note d'autorité dans la voix. Le brun n'admettrait pas qu'on lui refuse son ordre. D'ailleurs, il était dangeureux de lui refuser quoique ce soit. Enfin pas d'inquietude à avoir, pour le moment, il est dans un bonheur total normal puisqu'il se livre lui aussi au sexe.

Le membre de Sanzu vint taquiner l'anus du jeune homme. Puis finalement, avec un coup de rein, il le pénétra là le prenant contre cet arbre, à la vue de tous. Il vint l'embrasser à nouveau, d'un baiser totalement érotique, torride bref c'était pas un baiser que l'on donne à un jeune blanc bec mais à quelqu'un que l'on considère, en quelque sorte, comme son égale. Les mains de Sanzu le soulevèrent l'invitant à nouer ses hanches autour de sa taille pour une meilleur pénétration et pour d'autres sensations plus intenses.

L'homme se mit alors mouvoir ses reins, des coups de hanches passionés dont il varait le rythme pour tantôt le faire languir, tantôt l'exciter encore plus. Par une étrangeté que lui même ne s'expliquait pas, notre homme vint poser ses lèvres dans son cou. Les lèvres pincèrent la peau de ce dos puis il se mit à la sucer fortement. C'était comme si il voulait lui laisser un souvenir ou encore comme si il voulait marquer sa propriété car , voyez vous, l'homme fit ce suçon à un endroit particulièrement visible.

Son regard se plongea alors dans celui de son partenaire afin de pouvoir y lire toutes les sensations qu'il lui procurait. Il voulait s'en rassasier, s'assurer que le jeune homme prenait son pied tandis qu'il prenait le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Sen Enishi

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 23/04/2010

Feuille de personnage
Profession de votre personnage: Etudiant
Amoureux et en couple avec...:
Caractère (résumé):

MessageSujet: Re: Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)   Dim 27 Mar - 10:35

Le ton de la voix de Sanzu était doux, tendre malgré son physique. Quand il lui parlait, il ne pouvait s'empêcher de le regarder, de plonger son regard dans le sien afin de ne rien laisser s'échapper. Son corps était le sien pour les heures à venir, à sa disposition sans limites. Incapable de résister ou de prononcer le moindre mot tellement le plaisir prenait possession de lui. Ces sensations, d'habitude c'est lui qui en dessinait les contours, les barrières à ne pas franchir, il voulait toujours avoir le contrôle de tout. Mais ici il n'était qu'un acteur muet, soumis aux décisions et aux envie de son partenaire. L'homme était ce qu'au fond il aurait voulu devenir, un homme fort que personne n'oserait contredire. Mais il n'était que Sen, un étudiant froid et distant, fermé à double tour pour ne pas être lu. Sanzu avait crocheté la serrure et pénétré son espace vital. Laissant tombé les armes, il s'abandonnait à lui.

Il était en lui, allant et venant à un rythme régulier, gémissant contre sa gorge, laissant échapper un souffle rauque et chaud. Au départ timides, ses gémissements se firent plus réguliers, plus fort et plus rapides. Incontrôlables face à cette force, à cet homme qui prenait possession de son corps. Il ne pouvait réclamer que d'avantage afin que son plaisir soit comblé. Les yeux fermés et la tête basse, il se concentrait puis se laissait aller, comme une libération après des années de souffrance.

La solitude était depuis son enfance un fardeau lourd à porter. Comment faire de nouveau confiance alors qu'on vous avait tout pris en une nuit ? La chaleur du sang restait sur ses mains malgré le temps qui s'écoulait, il revoyait ces formes sanguinolentes danser devant ses yeux, le narguant. Il ouvrit les paupières et la forme qu'il vit était celui de ce " sauveur ".

Il serrait les cuisses pour que cet homme se rapproche de lui, qu'il aille plus vite puis plus doucement, plus profondément. Qui prenait finalement le contrôle ? Il n'y avait plus qu'eux dans l'univers, plus que le plaisir de la chair, c'était délicieux. Sen se contractait, le plaisir était trop fort, il avait envie de se libérer. Levant les yeux sur son partenaire, il chercha à savoir si il en avait le droit. Réclamant, suppliant même. Il avait chaud, enfin chaud.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)   Jeu 31 Mar - 10:07

Les liaisons s'étaient succédées rapidement les unes aux autres. L'appétit de l'homme ne semblait pas avoir trouvé la personne qui lui conviendrait. Combien d'amants l'avaient laissé insatisfaits?Beaucoup. Il faut dire que quand il faisait l'amour, il ne s'abandonnait jamais complètement pour être sûr de garder un pied dans la réalité. Sa vie n'était pas un long fleuve tranquille. Même si il avait une couverture, il se pouvait qu'un jour ou l'autre, sa couverture soit brisée alors sa vie pourrait être menacée. Mais bon nous étions en Ecosse, loin du Japon. Si il retournait souvent au Japon pour affaires, en Ecosse, il vivait presqu'une vie normale. Laquelle des deux préférait il? Il ne se posait pas la question. Un homme ne se pose jamais de questions dérangeantes.

Le brun allait et venait dans cette intimité si tendrement offerte. Il en goûtait la chair tendre, en savourait la chaleur. Celle-ci épousait à merveille la grosseur de son propre membre. Son corps semblait être très compatible à celui de son partenaire. Le brun en frémit d'un plaisir parfaitement nouveau et délectable. Ceci procura une excitation sans pareille et eut pour conséquence qu'il accéléra le mouvement. Son partenaire lui même en voulait plus alors il lui donnerait aussi ce qu'il voulait. L'amour se faisait à deux et non à un. Comment voulez vous prendre votre pied si votre partenaire le prend pas hein?

En tout cas, le jeune homme savait comment s'y prendre pour donner des sensations à ces amants. L'intimité de celui ci se resserait autour de son membre. Moment de pure extase et en même temps de supplice, délicieuse torture, agrémenter de la gourmandise de voir ce moment se prolonger encore et encore.

«  S..Sen ».

Le prénom fut murmurer d'une voix caressante et rauque. Le moment de la jouissance était proche, trop proche au goût de l'homme rêvant que la torture délicieuse se prolonge. Il ne se laissait pas de contempler le visage de Sen. Il voyait ses joues colorés de plaisir, il voyait ses yeux embués par l'extase. Il sentait sa peau volcanique contre la sienne en éruption. Il ressera son étreinte autour de lui, comme si il voulait se fondre en lui. C'était comme le mariage du chocolat avec la pâte à gâteau. Ils s'accomodaient parfaitement.

Dernier asssaut et finalement l'homme rendit les armes, déversant en ce saladier improvisé sa substance couleur chantilly même si elle n'en avait ni l'odeur, ni vraiment la couleur. L'orgasme atteint , le laissa tout de même pantelant, un peu amorphe. Son corps cessa tout mouvement. Il baisa chastement l'épaule de Sen.

Et maintant qu'allait il faire? Laisser à d'autres la chance de goûter la cerise qu'il venait de trouver?Ou l'emmener chez elle. Dans tous les cas, l'homme s'écarta doucement de son jeune partenaire. En silence,il s'habilla.

« Allons à mon appartement, tu pourras te laver là bas.Les toilettes publiques ne sont pas dignes de toi ».

Sanzu tira une cigarette de son paquet mais finalement il ne fuma pas. Il rangea la sucette à cancer.

«  Ma voiture est pas loin. »

Quoi vous vous attendiez à des mots d'amour? Ah mais Sanzu Hatori n'est pas n'importe qui, encore moins un prince charmant issu d'un compte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui est vraiment la cerise? (pv Sen Enishi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Cream School :: Archives :: Vieux RPs-